Aleteia

Déçue par votre nuit de noce ? 4 conseils pour s’en remettre

© Aily Torres CC
Partager
Commenter

"La seule chose que l’on peut essayer avant de se marier, c'est la lingerie."

Vous allez enfin faire vous-mêmes l’expérience de la nuit de noce. Vous attendez tous les deux ce moment depuis vingt ans, peut-être trente, peut-être même plus. Votre imagination fougueuse vous entraîne dans les recoins les plus fous de votre esprit. Des chœurs angéliques vont chanter pour vous et l’expérience se doit d’être vraiment extatique. Ça, c’est la théorie, mais qu’en est-il de la pratique ? Cela risque d’être très différent. Peut-être, alors, vaudrait-il mieux essayer avant de se marier, pour pouvoir ajuster le tir ?

Ne tombez pas dans le panneau de ce mythe. Le sexe avant le mariage, juste au cas où, ne garantit jamais une parfaite compatibilité dans le futur. La seule chose que l’on peut essayer avant de se marier, c’est la lingerie.

Est-ce que cela veut dire que vous êtes condamnés à la déception le soir de vos noces ? Sûrement pas ! Ça peut être l’une des plus belles nuits de votre mariage. Comment s’en assurer ?

1. Changez de perspective. Vous ne vous abstenez pas jusqu’au mariage pour avoir la sensation charnelle la plus intense vous avez toute votre vie de mariés pour ça ! Vous repoussez le moment pour que les sensations (quelles qu’elles soient d’ailleurs) puissent être partagées avec quelqu’un qui vous a juré amour et fidélité quelques heures plus tôt, devant Dieu et l’Église. La sensation d’avoir été choisie, après une longue recherche, la seule et l’unique, est la chose la plus excitante qui soit !

2. La première fois après le mariage est littéralement la première fois. Tout est nouveau, inconnu, différent, frais et excitant. À partir de ce moment, notre corps sera pour toujours lié à un autre corps. Donnez-vous du temps. Débarrassez-vous des attentes crées par les articles, les films et les grandes histoires des autres. Offrez-vous le droit d’être ignorants. Vous devez apprendre l’un de l’autre.

3. Comment maîtriser avec succès une langue étrangère ? Tout simplement en parlant, parlant et parlant toujours plus. Au départ, on peut utiliser des mots et des phrases très simples. Avec le temps, on acquiert de plus en plus de compétences et sans même s’en rendre compte on communique assez naturellement. C’est la même chose avec notre langage corporel : pour se comprendre, il faut parler. Le silence est le ticket gagnant pour aller droit au tombeau. Ne soyez pas avares de mots !

4. Chaque première fois, puis toutes les fois suivantes, est comme danser la salsa sur une patinoire. Avec le recul, cela peut sembler amusant. Ne laissez pas votre sens de l’humour à la porte de la chambre, cela peut dissiper toutes les tensions. Je suis sûre que beaucoup de chambres sur la planète terre ressemblent à celles que l’on voit dans les comédies britanniques populaires. N’essayons pas d’être un nouveau Brad Pitt ou une princesse Kate. Après tout, nous sommes totalement nus. Il serait stupide de ne pas saisir la chance de pouvoir être soi-même à cent pour cent.

La nuit de noce est le début d’une grande aventure, alors embarquez sans crainte !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]