Aleteia

Émotion à Matignon

© Elodie Perriot / L'Arche en France
©Elodie Perriot / L'Arche en France
Partager
Commenter

Vendredi soir, Jean Vanier a reçu la cravate de commandeur de l'ordre de la Légion d'honneur des mains de Manuel Valls.

À quelques heures de l’annonce de la candidature de Manuel Valls à l’élection présidentielle, l’émotion vendredi soir à l’hôtel Matignon était palpable, mais pour une toute autre raison… Une fois le perron de l’impressionnante résidence officielle du Premier ministre gravi quatre à quatre, direction le vestibule qui mène au salon rouge. Sous les dorures guindées, l’ancienne salle du trône des princes de Monaco beigne dans une ambiance chaleureuse. Jean Vanier et « sa bande », de nombreuses personnes handicapées des foyers de L’Arche, déambulent pour saluer les uns et les autres en cassant tous les codes protocolaires.

« Bonjour, moi c’est Thomas et toi ? »

©Elodie Perriot / L'Arche en France
©Elodie Perriot / L'Arche en France

Légèrement courbé, sourire aux lèvres, humble et discret, Jean Vanier a été élevé ce vendredi au rang de commandeur de l’ordre de la Légion d’honneur. Ce grand personnage, philosophe, humaniste, théologien et homme de lettres, avait reçu en 2015 le prestigieux prix Templeton. Il a été distingué par le Premier ministre pour l’ensemble de ses actions en faveur des personnes ayant une déficience mentale.

Cet homme est en effet le fondateur de L’Arche, une organisation internationale consacrée à l’accueil de personnes en situation de handicap. Saluant amicalement « la bande » des foyers de L’Arche, Manuel Valls a salué son travail : « L’Arche c’est une école de patience, de la vie, de l’humilité ». Le Premier ministre a tenu à souligner la force de vie de notre homme : « Je rends hommage à un sage qui a une grande force intérieure et qui fait aimer la vie », saluant son « regard vivant, pétillant, bon et [son] sens de l’humour ravageur ».

« J’imagine que vous avez les clefs du bonheur ! »

©Elodie Perriot / L'Arche en France
©Elodie Perriot / L'Arche en France

Ce vendredi soir, la simplicité règne dans les salons de Matignon. Manuel Valls, sur le ton de l’humour, envoie une petite « pique » à la personne handicapée qui fait écho à chacun de ses propos quelque part dans la salle : « On n’est pas à l’Assemblée nationale ! ». La joie n’est pas en reste. Ainsi, Jean Vanier, dans un bref discours de rappeler que « la joie grandit en étant ensemble ». À la veille de la journée internationale du handicap (samedi 3 décembre dernier), le fondateur de l’Arche lance un appel à « rencontrer l’autre différent », car « au cœur de l’homme, il y a la rencontre. Il faut rencontrer le cœur profond. […] Découvrir que chacun est un trésor ». Et donnant sa bénédiction à Manuel Valls : « Que Dieu vous donne le courage, la force et la sagesse. Que Dieu vous donne cette force pour continuer ».

Un protocole en stand-by

©Elodie Perriot / L'Arche en France
©Elodie Perriot / L'Arche en France

Le Premier ministre vient d’accomplir l’un de ses derniers actes officiels en tant qu’homme fort du gouvernement. À la suite de sa rencontre avec Jean Vanier, Manuel Valls a brièvement fendu l’armure : « Je ne peux pas vous dire pourquoi, mais ce vendredi soir restera pour moi inoubliable ». Les deux hommes ont-ils eu l’occasion d’échanger quelques mots sur l’avenir qui attend le futur candidat ? Le sage fondateur de l’Arche a-t-il su convaincre le bouillonnant homme politique que derrière chaque fragilité se cache un homme ? Dieu seul le sait… et Jean Vanier.

©Elodie Perriot / L'Arche en France
©Elodie Perriot / L'Arche en France
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]