Aleteia

Comment défendre et expliquer la foi catholique dans un monde de plus en plus athée ?

© Agathe et Jean-Baptiste
© Agathe et Jean-Baptiste
Partager
Commenter

Suivez le voyage d’Agathe et Jean-Baptiste à la rencontre des chrétiens d’Amérique. (4/5)


Retrouvez le 3e épisode du voyage d’Agathe et Jean-Baptiste 


25 octobre 2016

C’est à San Diego que nous nous rendons aujourd’hui, une charmante ville côtière au sud de Los Angeles qui abrita la première des vingt-et-une Missions espagnoles en Californie. Fondée par un franciscain à la fin du XVIIIe siècle, la Mission San Diego de Alcalá représente ainsi le berceau du christianisme sur la côte ouest des États-Unis. Est-ce une coïncidence qu’on trouve aujourd’hui dans cette même ville, Catholic Answers, une organisation dynamique de défense de la foi catholique, qui contribue à la nouvelle évangélisation ?

La réponse catholique

L’histoire de Catholic Answers commence en 1979, sur le parking d’une église, un dimanche matin après la messe. Karl Keating, avocat catholique, découvre sur son pare-brise un tract provocateur provenant d’une église chrétienne fondamentaliste, truffé de fausses idées sur la foi catholique. Il réalise combien sa foi est méconnue et incomprise, et rédige un tract de réponse qu’il dépose le dimanche suivant sur les voitures de l’église fondamentaliste en question. À sa grande surprise, il reçoit de nombreuses lettres de personnes qui souhaitent en savoir plus et recevoir le catalogue de Catholic Answers. Il répond alors que le magazine est malheureusement épuisé … et se lance dans sa rédaction !

Petit à petit, l’organisation se développe et trouve une nouvelle vocation : défendre et expliquer la foi catholique dans un monde de plus en plus athée. La newsletter devient un magazine, auquel des milliers de personnes dont de nombreux séminaristes sont abonnés.

Catholic Answers, c’est aussi une permanence téléphonique pour répondre aux questions, de nombreux livres thématisés sur des sujets de foi et de société, des conférences aux quatre coins du monde lors de retraites, séminaires, ou au sein d’écoles et d’universités, et bientôt une émission TV. Tout au long de notre visite, l’équipe nous présente son quotidien, son modèle économique, ses projets pour demain… Des échanges passionnants et inspirants !

Rencontre de quatre apologistes

Nous avons la chance de rencontrer quatre apologists, ces personnes qui ont fait de la défense de la foi leur activité professionnelle. S’ils viennent d’horizons très différents, tous sont passionnés par leur métier  et possèdent l’art de communiquer avec aisance. Ils préparent en quelques minutes une argumentation claire et concise pour répondre à n’importe quelle question sur la foi. Leur récompense ? Les nombreux témoignages reçus par lettre et par mail de catholiques renforcés dans leur foi, de personnes converties, d’anciens catholiques réconciliés avec l’Église…

« Un jour, nous avons voulu savoir à quel point nous étions écoutés par des personnes athées », nous explique l’un d’entre eux. « Nous avons donc limité la possibilité d’appeler le standard pour poser des questions à ces personnes. Nous avions préparé quelques «  fausses  » questions pour meubler l’émission au cas où personne n’appellerait. En fait, les appels n’ont pas cessé et nous n’avons pas eu besoin de ces fausses questions ! ».

Un des secrets du succès de Catholic Answers est sa quête permanente de nouveaux moyens pour rejoindre le monde actuel. Le contenu est toujours le même, mais les outils s’adaptent en permanence et se multiplient pour toucher toujours plus de monde.


Pour soutenir Agathe et Jean-Baptiste dans leur projet, il est possible de leur faire un don directement sur CredoFunding, le site de financement participatif chrétien !


Le cinquième et dernier épisode, c’est par ici !

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]