Aleteia

Comment tromper sa femme (son mari) en 10 leçons

© Allied Artists
Prod DB © Five Film/Paris Film / DR BELLE DE JOUR (BELLE DE JOUR) de Luis Bunuel 1966 FRA/ITA avec Jean Sorel et Catherine Deneuve couple, voiture decapotable, manteau de Yves Saint Laurent
Partager
Commenter

Ou comment rester fidèle en prenant garde à quelques écueils fréquents.

1. Déjeuner seul avec un(e) collègue de sexe opposé, et lui confier vos soucis de couple. Enfin une oreille attentive qui vous écoute.

2. Ne plus avoir de vie sexuelle ni de gestes de tendresse avec votre chéri(e). Vous êtes trop fatigués, à quoi bon vous forcer.

3. Entretenir vos regrets et déceptions en les ruminant seul, pour éviter une dispute. Ne surtout pas en parler ensemble, au risque d’y passer un temps fou.

4. Envier les couples de vos amis : ça a l’air beaucoup mieux chez eux, c’est sûr. Comparer et regretter que votre conjoint ne soit pas aussi drôle (sexy/ attentif/ serviable/ catho/ sportif).

5. Nier votre mal-être conjugal, ça va s’arranger tout seul un jour. Se dire que aller voir un conseiller conjugal, c’est pour les gens bien plus malheureux.

6. Retrouver vos ex sur les réseaux sociaux, juste pour reprendre contact, le soir pendant des heures. C’est dommage de se perdre de vue et de rester fâchés. Vous irez vous coucher plus tard, de toute façon il (elle) dort déjà.

7. Aller en solo à ce séminaire au Club Med, pour éviter d’avoir à confier les enfants ou de prendre des RTT. De toute façon c’est très ennuyeux quand on ne connaît personne.

8. Surfer sur les sites de rencontre, juste histoire de vous délasser : il n’y a pas de mal à regarder. Vous ne  prenez pas de risque, vous saurez vous arrêter à temps, vous contrôlez.

9. Envoyer des textos avec des petits mots doux à cet ami(e) si drôle ; juste pour retrouver les sensations de vos flirts de jeunesse. Bien sûr ça n’ira jamais plus loin.

10. Prendre plaisir aux compliments d’un(e) autre, de toute façon votre conjoint ne vous valorise plus, alors pourquoi vous priver ?

Bonus :

11. Croire que la fidélité est une option, que de toute façon plus personne n’est fidèle. Et si personne n’est au courant, penser qu’une petite incartade n’aura pas de la moindre conséquences…


Attention, tout ceci est évidemment à utiliser comme un garde fou et non comme une incitation !

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]