Aleteia

Nos cousins sont-ils nos meilleurs amis ?

© Xosé Castro Roig CC
Partager
Commenter

Les cousinades sont une opportunité d'entretenir des liens familiaux hors pair !

Ce terme, de plus en plus utilisé, traduit ces réunions rassemblant les cousins d’une même famille. Le concept est simple : se retrouver le temps d’une journée ou d’une soirée car finalement la famille, c’est une valeur sûre ! Il est d’ailleurs étonnant de constater le succès que peut avoir actuellement la recherche de ses origines : on retrouve des cousins éloignés, issus de germains, des oncles et des tantes, des ancêtres communs… Les sites de généalogie fleurissent, tout comme les livres qui retracent des enquêtes généalogiques, et ainsi s’agrandit l’arbre familial.

L’occasion de découvrir sa famille

Plus concrètement ces fameuses « cousinades » sont l’occasion idéale de découvrir sa famille ou de se rappeler les bons souvenirs passés entre cousins : les jeux d’enfants, les repas interminables ou les fêtes de famille, etc. Cela permet également de prendre des nouvelles, d’apprendre les mariages, naissances, ou tout autre sujet qui concerne la vie de ces personnes que l’on n’a pas choisies, mais qui sont bel et bien dans un environnement proche.

Car la famille, c’est bien le lieu de l’imprévu ; et naître, c’est bien tomber au hasard par la cheminée de cette maison. Et si les liens du sang sont indissolubles, ils n’empêchent nullement les mésententes et les tensions d’exister. De fait c’est toute une aventure, comme le dit G. K. Chesterton dans Hérétiques : « C’est une aventure parce qu’elle est arbitraire, c’est une aventure parce qu’elle existe naturellement. […] l’aventure suprême est d’être né. C’est alors que nous tombons soudain dans un piège splendide et surprenant. C’est alors que nous voyons quelque chose que nous n’avons pas rêvé auparavant : notre père et notre mère sont tapis, à l’affût, et se précipitent sur nous comme des brigands qui sortent d’un buisson ; notre oncle est une surprise ; notre tante, selon la jolie expression courante, un coup de tonnerre. Quand par la naissance, nous faisons notre entrée dans la famille, nous pénétrons dans un monde incalculable, dans un monde qui a ses lois particulières et étranges, dans un monde qui pourrait se passer de nous, dans un monde que nous n’avons pas fait, en d’autres termes, en entrant dans la famille, nous entrons dans un conte de fées ! ».

Une aventure singulière

La naissance nous fait entrer dans un ordre de relations incalculées et incalculables, parfois difficiles et nécessitant une véritable ouverture au monde. Nous voilà soudainement pris dans cette aventure singulière ; et c’est tout ce qui fait la richesse de ces liens que l’on tisse avec nos cousins. On peut passer par quelques disputes, mais une réconciliation redonnera toujours un regard neuf sur ceux que l’on aime.

L’importance des cousins se situe là, dans cette connexion accidentelle, imprévue. Les cousinades sont justement l’opportunité d’entretenir ces liens innés, datant du jour où nos parents ont annoncé notre naissance à leurs propres cousins. Et en effet, quelle joie dans ces retrouvailles qui chaque fois semblent dater de la veille, quand bien même elles sont plus vieilles ! Il n’y a pas besoin de beaucoup de mots pour se retrouver. Alors la cousinade, un moyen d’avoir ses cousins comme amis ?

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]