Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 27 juillet |
Saints Anne et Joachim
home iconArt & Voyages
line break icon

Le jour où un architecte d’église se moqua du diable

© Wikimedia Commons

© Wikimedia Commons

Aleteia.ES - Daniel Esparza - Publié le 04/11/16

À l’entrée de la cathédrale de Munich, une étrange empreinte renferme une légende.

À l’entrée de la nef de la cathédrale Notre-Dame de Munich, la Frauenkirche, on peut voir en un point précis une empreinte connue sous le nom « coup de pied du diable ». Toute une histoire entoure cette empreinte, dont le protagoniste n’est autre que l’architecte même de la cathédrale, Jörg Von Halsbach.

Un pacte avec le diable

Selon la légende, Halsbach fit un pacte avec le diable lorsqu’il reçut la commande de construction de la cathédrale de Munich : si ce dernier n’entravait pas son édification en causant des accidents qui viendraient à retarder l’achèvement des travaux, l’architecte construirait une cathédrale sans fenêtres. Sinon, Halsbach lui vendrait son âme. Bien entendu, le diable accepta l’accord volontiers, car construire une cathédrale sans fenêtre reviendrait à construire une voiture sans roues, dirons-nous.

Le diable trompé

Une fois la construction terminée, le diable se tint à l’entrée de la cathédrale et ne put voir aucune fenêtre : la baie vitrée du fond était recouverte d’un immense retable, et Halsbach avait agencé les colonnes intérieures de telle sorte que, depuis ce point, aucune fenêtre ne puisse être vue. Ainsi, Halsbach fut en mesure d’achever la cathédrale en tout juste 20 ans, ce qui est exceptionnel lorsque l’on pense que la construction d’une cathédrale peut prendre jusqu’à plusieurs générations.

Le diable quitta donc le site, trompé et frustré, laissant derrière lui son empreinte à l’endroit depuis lequel on ne peut apercevoir aucune fenêtre.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
2
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
3
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en œuvre du pass sanitaire dans les lieux de cul...
4
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
5
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
6
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
7
Lauriane Vofo Kana
Hugo, 17 ans, l’organiste épatant de TikTok
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement