Aleteia

Mise à jour. Un tremblement de terre détruit la Basilique Saint-Benoît de Nursie en Italie

Partager
Commenter

Un moine témoigne : "Nous sommes sains et saufs, priez pour les victimes et pour nos prêtres qui sont en ville pour administrer les derniers sacrements."

Un tremblement de terre d’une magnitude de 6,6 sur l’échelle de Richter a frappé Norcia ce matin, détruisant la basilique Saint-Benoît, édifiée sur le site de la maison natale de l’auteur de la célèbre Règle et fondateur du monachisme occidental. De nombreux blessés ont été signalés, et les moines de Norcia se sont lancés à la recherche de tous les résidents qui nécessiteraient les secours des sacrements.

Le séisme a frappé l’Italie centrale à 07h40 ce matin. Son épicentre était situé près de la ville de Pie del Colle, situé à moins de 10 kilomètres de la ville fortifiée de Norcia dans l’Ombrie. Le séisme a été fortement ressenti à Rome, où les bâtiments se sont balancés pendant près d’une minute, tirant du lit deux reporters français d’Aleteia en séminaire près du Vatican, tant le roulis était impressionnant ! Il a également été ressenti loin au nord, jusqu’à Bolzano, à frontière avec l’Autriche.

La cathédrale locale, située juste à un pâté de maisons de la basilique, a également été détruite. L’hôtel de ville, situé juste en face de la basilique, sur la place principale, a également subi de lourds dommages. Les habitants effrayés se sont précipités sur la place principale, tandis que les pompiers ont aidé la communauté cloîtrée des Sœurs Clarisses à quitter leur monastère. Nous n’avons pas de nouvelles des Sœurs Bénédictines pour la moment. Ce tremblement de terre est survenu près de deux mois après un séisme majeur qui a tué 300 personnes et détruit plusieurs villes d’Italie centrale.

Les moines de Norcia dans la tourmente

Après le tremblement de terre du mois d’août et ses répliques (la dernière, de magnitude 4.2, avait frappé la veille au soir), les moines avaient transféré leur monastère dans un abri de fortune sur la montagne surplombant Norcia, à près de 3 kilomètres à l’extérieur des murs de la ville. Ce matin, les moines ont fait savoir les premiers que la basilique était en ruine et qu’il se lançaient à la recherche des habitants blessés ou à l’article de la mort pour leur prêter secours. La plupart des routes et tunnels de la région ont été fermés.

De lourdes incertitudes pèsent encore

L’état de la crypte située sous la basilique de Norcia, à l’endroit précis où saints Benoît et sa sœur Scholastique sont nés, est encore inconnu. À bien des égards, cette ancienne crypte est le cœur de Nursie et le lieu de naissance du monachisme occidental. Pourvu qu’il batte encore.

Dès dimanche 30 octobre à l’Angélus, le Pape François a exprimé sa proximité avec le peuple de l’Italie centrale frappé par le tremblement de terre, priant « pour les blessés et pour les familles qui ont souffert de grands dommages, ainsi que pour le personnel impliqué dans leur sauvetage et leur assistance« .

Dans l’après-midi de dimanche, l‘agence d’informations italienne ANSA rapportait que le séisme a également endommagé la basilique de Saint-Paul-hors-les-Murs, à Rome : corniches effondrées, fissures… Le séisme qui a réveillé et jeté dans la rue un grand nombre d’habitants fut le plus fort ressenti dans la ville éternelle depuis des décennies. Saint-Paul est l’une des quatre basiliques les plus anciennes de la ville, avec Saint-Jean de Latran, Saint-Pierre et Sainte-Marie Majeure.

Norcia est située dans une région montagneuse de l’Ombrie, à une altitude élevée, nécessitant une assistance immédiate avant que les températures froides de l’hiver n’arrivent.

Le « miracle » du changement d’heure

Les pompiers de Norcia ont vu, en dépit de la catastrophe, la main miséricordieuse de Dieu les sauver du péril d’extrême justesse. En effet, la brigade devait démarrer le contrôle des bâtiments endommagés par les répliques des jours précédents à 8 heures ce matin-là. Si le changement d’heure n’avait pas eu lieu pendant la nuit, ils se seraient retrouvés sous les voutes écroulées. Le tremblement de terre a eu lieu à 07h40 à l’heure d’hiver soit… 08h40 en heure d’été.

Deux églises du centre de Rome ont été fermées au public : San Francesco, dans le quartier de Monti et l’église de Sant’Eustachio, située à côté de l’un des plus célèbres torréfacteurs de la ville éternelle.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]