Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Saint Nicolas de Myre
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Ce que la mort peut vous apprendre sur la vie

enterrement tombe deuil

They will have to go forward on their own

Sylvain Dorient - publié le 28/10/16

"Jamais, peut-être, le rapport à la mort n’a été si pauvre qu’en ces temps de sécheresse spirituelle..."

Alliance Vita a réalisé une grande enquête, demandant à ses volontaires d’engager la conversation, dans la rue, sur la mort.

Deux milliers de personnes ont répondu à la question : « Qu’est-ce que la mort d’un proche a pu vous apprendre sur la vie ? ». Devant la gravité du sujet, ils ne se sont pas dérobés, mais ont engagé des conversations profondes, avec familiarité. Alors qu’elle est supposée être un sujet tabou, la mort est à la fois l’événement le plus exceptionnel d’une vie et l’expérience la plus ordinaire, la seule qui soit inéluctable !

Dans leur compte rendu, les volontaires témoignent : « Combien de fois avons-nous entendu les passants, que nous avions hésité à interpeller sur un tel sujet, nous remercier en fin de conversation, les yeux brillants ! » Le résultat de cette enquête sera publié sous la forme d’un livret, Parlons la mort, de 72 pages avec cinq contributions de personnalités, Tugdual Derville, Christian de Cacqueray, Anne Davigo-Le Brun, Tanguy Chatel et Jacques Ricot.

« Ceux qui vont mourir nous apprennent à vivre »

Les réactions à ce grand micro-trottoir ont été étonnement positives, et plus de la moitié des personnes interrogées ont accepté de poser, en fin d’entretien, avec un cadre résumant leur réponse. Parmi les verbatim recueillis, celui de Pierre : « L’accompagnement de la mort d’un proche m’a fait prendre conscience du prix de la vie et d’en accepter la fin », ou d’Alain : « Écoutons attentivement et avec amour les derniers mots de ceux qui arrivent au bout du chemin », expriment l’importance des derniers moments, pour l’entourage.

« Je sers des vivants plus vivants que les autres »

Parmi les cinq contributeurs de l’ouvrage, Christian de Cacqueray dirige le « Service Catholique des Funérailles » du diocèse de Paris. Devant ceux qui s’inquiètent de le voir travailler quotidiennement avec des familles endeuillées, il assure : « Quelle que soit la réalité de leur malheur, ils vivent dans leur peine des moments d’une vérité, d’une intensité sans égales dans le reste de l’existence. » Or, il regrette que le rapport à la mort soit occulté. L’évolution de la médecine ayant gommé la mort naturelle au profit de l’échec médical : « On meurt aujourd’hui parce que la médecine n’a pas su faire autrement. » Il reprend volontiers ces paroles : « Jamais, peut-être, le rapport à la mort n’a été si pauvre qu’en ces temps de sécheresse spirituelle où les hommes, pressés d’exister, paraissent éluder le goût du mystère. Ils ignorent qu’ils tarissent ainsi le goût de vivre d’une source essentielle. » Mots prononcés par François Mitterrand à la fin de sa vie.

« La mort n’a plus sa place dans la cité »

Un autre contributeur, Tanguy Chatel, voit dans la pauvreté du rapport à la mort de nos sociétés un symptôme de ses ambitions prométhéennes. La mort s’oppose aux rêves de toute puissance, et elle est donc bannie, escamotée. À ses yeux, l’euthanasie est la conséquence logique de cette attitude. Pourtant, insiste Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA, nous sommes tous mortels, donc tous frères. C’est pourquoi il a fait le pari de « creuser ensemble ce mot de mort », en espérant que cela nous rendra un peu plus vivants. Et même plus fraternels.

Tags:
Alliance vitaEuthanasieMortSociétévie
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement