Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pape François : « L’heure est au courage et à la mission »

© Public Domain
Partager

À l’occasion de la journée missionnaire mondiale, le Saint-Père appelle les chrétiens à "apporter une alternative" au monde.

« L’heure est au courage et à la mission (…) pour proposer une alternative au monde », a exhorté le Pape à l’occasion de la 90e journée missionnaire mondiale, point d’orgue de la Semaine missionnaire mondiale, ouverte le 16 octobre dernier. C’était à l’angélus de dimanche, après son vibrant appel à prier pour l’Irak et les habitants de Mossoul soumis à « d’atroces » souffrances de la part des jihadistes.

Le Saint-Père est parti de l’exhortation de saint Paul à Timothée, la deuxième lecture du jour, pour expliquer la mission à laquelle tout chrétien est invité en mettant « au service des autres ses propres talents, sa propre créativité, sa propre sagesse et sa propre expérience pour annoncer le message de tendresse et de compassion de Dieu à l’ensemble de la famille humaine », comme il le souligne dans son message « Église missionnaire, témoin de miséricorde », paru en mai dernier.

Saint Paul, un modèle toujours actuel

L’expérience de l’Apôtre des nations, rapporte l’agence Fides, nous rappelle que « nous devons nous engager dans les activités pastorales et missionnaires, comme si le résultat dépendait de nos efforts, de notre esprit de sacrifice qui, comme chez l’athlète, ne s’arrête pas devant la défaite », sans jamais perdre de vue que « le véritable succès de notre mission » est une grâce, un don de l’Esprit saint qui « rend efficace la mission de l’Église dans le monde ». Aujourd’hui, a insisté le souverain pontife, « l’heure est à la mission et au courage », le courage de « renforcer les pas vacillants, de reprendre goût à l’effort en se dépensant pour l’Évangile, de retrouver confiance en cette force que la mission porte en elle ».

Avoir du courage ne donne pas la garantie du succès : « Il nous est demandé le courage de lutter pas nécessairement pour vaincre ; d’annoncer pas nécessairement pour convertir. Il nous est demandé du courage pour proposer des alternatives au monde, sans devenir pour autant polémiques ou agressifs ». Le courage qui est demandé à chaque chrétien est celui de l’ouverture : « S’ouvrir à tout le monde,  sans porter atteinte au caractère absolu et unique du Christ », a souligné le Pape. Mais également avoir le courage de « résister à l’incrédulité, sans devenir arrogants », en prenant exemple sur Marie, « docile à l’Esprit saint », qui nous montre comment  être tous des disciples missionnaires,  par le baptême, à porter le message de salut à l’ensemble de la famille humaine ».

Statistiques 2016

Comme chaque année, à l’occasion de la journée missionnaire mondiale, l’agence Fides a dressé un nouveau bilan de la situation de l’Église dans le monde. Les statistiques concernent les membres de l’Église, ses structures pastorales, les activités dans le domaine sanitaire, de l’assistance et de l’éducation. Par rapport au 31 décembre 2014, le nombre des missionnaires laïcs enregistrés dans le monde enregistre une augmentation globale de 841 personnes plus pou moins réparties selon les continents : Afrique (+9), Europe (+6 806) et en Océanie (+41). Leur nombre diminue en revanche en Amérique (-5 596) et en Asie (-419).

Quant au nombre total des prêtres, il a augmenté de 444 par rapport à l’année précédente, atteignant le chiffre de 415 792. Le continent où l’on constate encore une diminution consistante est une nouvelle fois l’Europe (-2 564), et, dans une moindre mesure, l’Amérique (-123) et l’Océanie (- 86). Par contre, le nombre de religieux non prêtres a généralement diminué pour la deuxième année consécutive, de même que le nombre des religieuses dont la baisse est supérieure à celle enregistrée l’année dernière (–10 846).

Accès aux statistiques complètes de Fides

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]