Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 14 avril |
Sainte Ida de Louvain
home iconÉglise
line break icon

Vidéo. Pape François : « Cette histoire de rejet des vieux est vraiment moche ! »

Isabelle Cousturié - Publié le 17/10/16

Le Saint-Père a honoré comme il se doit la fête des grands-parents.

« Chaque étape de la vie est un cadeau (…) Votre maturité et sagesse, accumulées au fil des années, peuvent aider les plus jeunes », a déclaré le pape François aux 7 000 personnes âgées venues célébrer le jubilé de la Miséricorde avec lui. Tant de grands-parents que le Saint-Père a souhaité encourager dans leur mission première et essentielle : « Transmettre les racines et la mémoire » de leurs peuples aux nouvelles générations.

Les personnes âgées, « même dans les pires épreuves », témoignent « qu’il ne faut pas perdre la foi en Dieu et en un avenir meilleur », a notamment souligné le Pape. Comme de « vieux arbres (…) malgré le poids des années », a-t-il comparé, ils ne sont pas « des êtres improductifs » comme veut le faire croire cette « culture néfaste du rejet », mais continuent à « produire leurs fruits », apportant à la société « de riches valeurs » et y affirmant « une culture de la vie » nécessaire à son épanouissement.

Victimes de la culture du rejet

« Cette histoire de rejet est vraiment moche ! », a insisté le Saint-Père. Et comme à chaque fois qu’il parle des personnes âgées, François a agrémenté son discours d’une anecdote issue de sa propre expérience personnelle. L’une de ses grands-mères (Rosa ?), rapporte-il, lui racontait souvent l’histoire d’une famille où le grand-père, qui habitait avec eux [enfants et petits-enfants], tomba malade et commença à ne plus pouvoir manger proprement, alors un jour le père de famille décida de ne plus faire manger le grand-père à table avec eux, mais dans la cuisine, lui fabriquant une petite table spéciale pour lui – « Comme ça la famille mangeait sans le grand-père », a commenté le Pape. Mais quelques jours plus tard, à son retour du travail, l’homme trouva un de ses enfants en train de jouer avec du bois, des clous et un marteau … Et le Pape de rapporter : « Mais que fais-tu? » [Lui demanda son papa]. L’enfant répondit : « Je fabrique une table » – « Mais pourquoi?  »  –  » Pour toi. Pour que tu aies ta table quand tu deviendras vieux ».


Lire aussi « À nos chers grands-parents : comment ne pas tout voir en noir ? »


Cette culture du rejet dit : « Tu es vieux, alors dehors ! ». Oui, tu es vieux, dit alors le Saint-Père à toutes les personnes âgées présentes devant lui, mais « tu as tant de choses à nous dire, à nous raconter, sur l’Histoire, la culture, la vie, les valeurs ». Dans les pays qui ont subi une grave persécution religieuse, a-t-il d’ailleurs rappelé, « ce sont les grands-parents qui ont transmis la foi aux nouvelles générations, conduisant les enfants au baptême dans un grave contexte de clandestinité ».

La mission des grands-parents

Alors, « ne laissons pas progresser cette culture du rejet, faisons en sorte qu’il y ait toujours une culture inclusive », a-t-il appelé, avant de remercier tous les grands-parents pour « l’exemple d’amour, de dévouement et de sagesse » qu’ils donnent , et de prier que leur « sourire » et « la lumière qui éclairent » leur regard « ne manquent jamais à la société ». Dans un monde où « la force et l’apparence sont souvent idéalisées », leur mission doit plus que jamais « témoigner des valeurs qui comptent vraiment », les a-t-il encouragés.

À Sainte-Marthe, le souverain pontife rend souvent hommage aux vieilles générations, porteuses de sagesse et d’exemples à imiter par les familles d’aujourd’hui. « Un peuple qui ne respecte pas les grands-parents est un peuple sans mémoire et donc sans avenir »,avait-il déclaré, à une de ses messes matinales à Sainte-Marthe ; « Un peuple qui n’écoute pas les grands-parents est un peuple qui meurt », soulignait-il, un mois auparavant à l’occasion du grand rassemblement des familles, exhortées « à ouvrir leur coeur à leur mémoire, à les écouter…« .

Tags:
grands-parentsMiséricordePape Françoispersonnes agees
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement