Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconFor Her
line break icon

Vous ne parvenez pas à avoir un enfant ? Essayez la NaProTechnologie

©AndreyUG/Shutterstock

©AndreyUG/Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - Publié le 13/10/16

Elle recherche les causes de l’infertilité du couple et essaye d’apporter une solution respectueuse.

Cela faisait 7 ans que nous nous étions mariés, mais les enfants ne venaient toujours pas. Les médecins nous assuraient que tout allait bien, que ce n’était qu’une question de temps. Nous ne voulions pas recourir à la reproduction assistée, et donc, nous avons initié les démarches en vue d’adopter un enfant péruvien. Ces démarches se sont enlisées à un moment donné, pour des raisons politiques.

On nous avait parlé de la NaProTechnologie, mais sur internet nous ne trouvions que des informations en anglais. Après de nombreuses tergiversations, nous avons envoyé un courrier électronique à un centre aux États-Unis, leur demandant s’il y avait un docteur spécialisé dans ce domaine, dans notre pays, l’Espagne. Ils nous fournirent un contact : le docteur María Victoria Mena de Zaragoza. C’est à ce moment que débuta une aventure passionnante qui nous a offert Marc, notre fils, dont nous attendons la naissance pour la fin novembre.

Qu’est-ce que la NaProTechnologie ?

La NaProTechnologie est un processus scientifique qui recherche dans le couple, les causes d’infertilité et qui essaye d’apporter une solution respectueuse de la nature humaine. Elle tire son nom des trois termes qui la définissent : technologie, procréation, naturelle. Elle est fondée sur la reconnaissance préalable de la fertilité, couramment mise en place à travers la méthode Creighton.

Dans notre cas, tout alla très vite. Le médecin sollicita nos graphiques de la méthode de reconnaissance de fertilité Billings, que nous connaissions déjà, et nous donna rendez-vous dans son cabinet, un jour particulier dans mon cycle. Elle nous demanda aussi de nombreuses analyses à tous les deux. Quelques jours plus tard, quand nous sommes revenus, elle s’aperçut qu’il me manquait de la progestérone, ce qui empêchait la nidation de l’embryon. Le spermogramme de Venancio n’était pas parfait non plus, et le docteur Mena découvrit qu’il était cœliaque (intolérant au gluten, Nldr) ! Elle me prescrivit des vitamines et de l’acide folique, des compléments que prennent souvent les femmes qui prévoient une grossesse. Et ensuite, de la progestérone : il était très important de la prendre le quatrième jour après l’ovulation, et pour cela, elle me donna des consignes bien spécifiques – concernant la glaire cervicale – suivant la méthode Creighton, plus précis que celle de Billings.

Elle recommanda à Venancio d’avoir une alimentation sans gluten, pendant deux mois, en vue de le réintroduire d’un coup, juste ensuite. Mais, cette diète fut si concluante pour lui, qu’il n’était plus nécessaire de rajouter le gluten pour vérifier. Après trois mois sans toucher au gluten, il réalisa à nouveau un spermogramme, et les résultats furent parfaits. Apparemment, l’appareil digestif a beaucoup à voir avec la fertilité.

Une vraie réussite !

Nous avons poursuivi le traitement et sommes parvenus à être bien tous les deux, en même temps, et je suis enfin tombée enceinte !

Nous étions si reconnaissants ! Nous avions à cœur de lancer et d’accompagner la diffusion de la NaProTechnologie en Espagne. Nous l’avons endossé, telle une mission. Nous avons proposé au docteur Mena de créer une page web, et en septembre nous l’avons mise en ligne. La NaProTechnologie, contrairement à d’autres alternatives, respecte l’acte conjugal. Elle est un traitement pour les couples qui étudient leur infertilité, elle cherche la cause et tente d’apporter une solution.

Pour en savoir plus sur la NaProTechnologie, rendez-vous ici.

Tags:
CoupleEnfantsnaissancesciences
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement