Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Rejoindrez-vous ce week-end les « catholiques en action » ?

©JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
©JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partager

Gros programme en perspective entre colloque Ichtus et Manif pour tous !

Il y a maintenant trois ans, des centaines de milliers de familles – essentiellement catholiques – défilaient dans les rues de Paris contre le « mariage pour tous ». Certains s’apprêtent à redescendre manifester leur opposition le 16 octobre prochain.

Ce même week-end, Ichtus organise son colloque annuel « catholiques en action » (15 et 16 octobre). Il était prévu bien en amont, mais les horaires ont été revus afin que les participants puissent rejoindre la Manif pour tous. Le président d’Ichtus, Guillaume de Prémare, insiste : « La Manif pour tous est un mode d’action, que nous encourageons, mais notre but est d’élargir encore les perspectives et de faire un travail de fond pour redéfinir les responsabilités et les pouvoirs politiques de chacun dans l’action civique ». En résumé, les catholiques ne doivent pas se contenter de manifester et le mariage pour tous n’est pas le seul sujet sur lequel ils ont des choses à dire !

La vidéo de présentation le montre bien d’ailleurs, d’Emmanuel Macron à Ludovine de la Rochère, en passant par Kamel Daoud et Thibault de Montbrial, tous les sujets sont abordés : histoire, auto-censure, déni de la réalité, menace islamiste, identité, crise sociale, culture, famille, faillite de l’école, économie… Et sur tous ces sujets, les catholiques ont quelque chose à dire, et donc à travailler, à comprendre et à porter.

Refaire primer le politique sur la finance mondiale

Le but, concrètement ? « Favoriser la rencontre et l’échange entre des acteurs engagés ou qui souhaitent s’engager dans des champs très différents, mais qui concernent tous la vie de la cité. Ensuite, il s’agit de réfléchir ensemble autour du thème Refaire le politique, parce que l’on aperçoit que la chose publique est en faillite, il y a une crise des parti, de la représentativité politique, des institutions… Il faut également que nous trouvions comment refaire primer le politique sur la finance mondiale », explique encore Guillaume de Prémare qui interviendra évidemment pendant ce colloque.

Pourquoi ne pas directement s’engager en politique partisane ? « Parce que c’est un aspect de la vie politique, mais il en existe d’autres. Il y a les élections, mais aussi un travail de fond à accomplir d’urgence », répond le président de l’association.

Mais il va même plus loin : ce travail de fond peut être une manière, nécessaire, de préparer l’après 2017 : « Parce que nous ne sommes pas certains que 2017 débouchera sur une vraie alternative. Une alternance peut-être mais il faut donc préparer le terrain en pensant au temps long. »

La France est faite pour la grandeur

À l’honneur cette année, Matthieu Detchessahar sur le thème « la politique n’est pas un taux de croissance » qui redira la nécessité, selon l’association, d’agir sur « les structures et le système économiques qui dominent et dirigent aujourd’hui, en ayant nié la question du Bien. Parce que c’est une réalité qui imprègne la super-structure culturelle ». Guillaume de Prémare insiste : « Nous ne sommes pas seulement confrontés à des idéologies de déconstruction mais également à la puissance d’un système économique ».

Alexandre Dianine-Havard sera également là pour parler des hommes : comment devenir de grands leaders. « La France est faite pour la grandeur et nous, dans l’action même petite, nous devons garder à l’esprit cette perspective de grandeur », commente encore le président. Seront également présents Ludovine de la Rochère, Bruno de Saint-Chamas et Clotilde Brossolet. Le tout couronné par une messe « pour la France » célébrée par monseigneur Eric de Moulins-Beaufort.

Vaste programme, mais Ichtus n’en est pas à son coup d’essai puisque voilà maintenant des années que l’association forme tous les laïcs qui le veulent et qui souhaitent « s’engager au service de la vie sociale, politique et culturelle ». Aucun engagement politique partisan de la part de cette organisation, mais une formation méthodologique, culturelle et intellectuelle fidèlement inspirée par l’enseignement social de l’Église catholique. Ces colloques ou formations ont un autre avantage de taille : faciliter la mise en place de « réseaux sociaux naturels », ancrés dans le réel donc et tournés vers l’action.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]