Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Pour la première fois, les jeunes au cœur d’un synode

Le Pape au milieu des jeunes à la messe des Rameaux © GIANCARLO GIULIANI/CPP
Partager

Le pape François convoque les évêques du monde entier pour octobre 2018.

Après deux synodes sur la famille, en 2014 et 2015, le pape François a décidé d’en convoquer un nouveau sur « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » qui aura lieu en octobre 2018. La XVe assemblée générale ordinaire du synode des évêques a été décidée « après consultation avec les Conférences épiscopales, les Églises orientales catholiques sui iuris et l’Union des supérieurs généraux qui regroupe les instituts religieux catholiques », précise un communiqué du Saint-Siège, rapporté par l’agence I-Media.

Selon Edward Pentin, du National Catholic Register, le choix de ce thème interviendrait après des « spéculations » sur d’autres thèmes comme le célibat des prêtres. Pour le vaticaniste, cette proposition aurait été rejetée à la majorité par les membres du XIVe Conseil ordinaire du Synode.

Le discernement chez les jeunes

Le thème de cette nouvelle assemblée, poursuit le communiqué, est « expression de la sollicitude pastorale de l’Église pour les jeunes », et s’inscrit dans le prolongement des conclusions « tirées des récentes assemblées synodales sur la famille », et « contenues dans l’exhortation apostolique post-synodale Amoris Laetitia ».

L’objectif de ce synode, précise le Saint-Siège, est « d’accompagner les jeunes sur les chemins de leur existence, vers une maturité qui saura, grâce au processus de discernement, leur faire découvrir un projet de vie et le réaliser dans la joie, en s’ouvrant à la rencontre avec Dieu et avec les hommes, et participant activement à l’édification de l’Église et de la société ».

Les adultes ont besoin des jeunes

« Jeunes, soyez plus forts que le mal, en aimant tout le monde, y compris vos ennemis. Certains riront de vous et vous traiteront de rêveurs parce que vous croyez en une humanité autre que celle que nous vivons, qui n’accepte pas la haine entre les peuples, ne voit pas les frontières des pays comme des barrières et conserve ses traditions sans égoïsmes et ressentiments… Ne perdez pas courage… En prêchant l’espérance, vous êtes une bénédiction pour l’unique famille humaine », avait déclaré le Pape aux JMJ de Cracovie en juillet dernier.

Il les avait galvanisés en leur demandant de « laisser leur empreinte », de « ne pas laisser les autres décider à leur place ». Aujourd’hui, avait-il exhorté, « Jésus t’appelle à laisser ton empreinte dans la vie, qui marque ton histoire et celle de tant d’autres (…) Nous les adultes nous avons besoin de vous… ».