Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Connaissez-vous l’aliment miracle pour garder la forme cet automne ?

© Frank Royal. Canada. Office national du film du Canada. Photothèque. Bibliothèque et Archives Canada, PA-112691
© Frank Royal. Canada. Office national du film du Canada. Photothèque. Bibliothèque et Archives Canada, PA-112691
Partager

Un "super aliment" pour faire le plein d’énergie.

La manne pour survivre en plein désert ? Dépassée ! Le régime du prophète Daniel qui boudait la table du roi Nabuchodonosor pour quelques légumes et un peu d’eau ? Trop fade ! « Je vous donne toute plante qui porte sa semence sur toute la surface de la terre, et tout arbre dont le fruit porte sa semence : telle sera votre nourriture. » Aleteia vous propose cette semaine d’enfreindre cette prescription biblique antédiluvienne en allant chercher sous la surface l’un de ces nouveaux « super aliments » qui ont tant la cote auprès d’un public averti et font fureur dans certains magasins spécialisés et autres restos « branchés ». Nous partons aujourd’hui à la découverte… de la spiruline.


Origines

C’est une algue antédiluvienne elle aussi, puisqu’elle existe depuis un peu plus de deux milliards d’années. Son nom provient de sa forme en spirale. Elle appartient à la famille des cyanobactéries ou micro-algues de couleur bleu-vert.
Trente-six espèces de spiruline sont comestibles.

La spiruline est maintenant produite de façon contrôlée partout dans le monde où le climat le permet : Hawaï, Californie, Chili, Chine, Cuba, Inde, Afrique de l’Ouest, Grèce (en serres le plus souvent).
Dans le commerce, la spiruline se présente généralement sous la forme d’une poudre bleu-vert déshydratée, en vrac, en capsules ou en gélules.

Vertus

Il a été démontré par certaines études de potentielles propriétés anti oxydantes, anti inflamatoires immunostimulantes et antidiabétiques. Cependant, à ce jour, il ne faut pas mettre la « charrue avant les bœufs » et ce que soulignent certains laboratoires sur le plan publicitaire n’a pas encore été prouvé chez l’homme.

Ce qui est sûr, c’est qu’elle peut vous apporter de nombreux oligo-éléments et que, face aux températures qui baissent en entrant progressivement vers l’automne, cela boostera votre énergie ainsi que votre système immunitaire.

Elle fonctionne aussi assez bien dans le cadre d’une pratique régulière ou encore une récupération d’activité physique intense.

Composition : sa force 

Sa valeur calorique est conséquente : 365 kcal /100 g en moyenne.
Mais rassurez-vous ! En général, on n’en prend seulement 5 grammes avec une cuillère doseuse ou une gélule
il y a alors en moyenne 19 kcal (un peu moins que la valeur d’un carré de sucre).

Une dose matinale ira de 1 à 5 grammes. Il est recommandé d’en consommer de manière progressive les premières fois.
Elle regorge de nutriments ! En effet, une dose de 5 grammes contient :
– 3 grammes de protéine (> 55% du produit) qui permet d’être totalement rassasié le matin jusqu’au déjeuner.
– Et moins d’un gramme de lipides et de glucides.

Mais ce n’est pas tout : elle renferme également de nombreux minéraux intéressants. Riche en potassium et en phosphore, la spiruline est une aussi une source exceptionnelle de caroténoïdes variés : bêta-carotène principalement, mais aussi cryptoxanthine, lutéine, zéaxanthine, etc.

Elle constitue enfin une excellente source de fer, soit de 3 mg à 8 mg pour 5 g.
En revanche, elle n’apportera pas assez de calcium ou de magnésium.
– 6 mg de calcium pour une recommandation journalière de 900 à 120 mg en fonction des populations.
– 15 mg de magnésium pour une recommandation de 350 mg/ jour.
Pour continuer sur une touche « positive », elle est plutôt pauvre en sodium et donc n’apportera pas de sel.
C’est également une mine d’oligo-éléments. Bore, cuivre, fer, manganèse et zinc dans des proportions qui sont intéressantes.

De plus, la spiruline est riche en phycocyanine, auquel on attribue une activité antioxydante importante.
Elle contient également de la chlorophylle qui, prise en petites quantité chaque jour est un bon « nettoyeur » de l’intestin (rien à voir avec celle des chewing-gums !).

Le revers de la médaille

Sa composition varie en fonction de son lieu et des procédés de culture, du séchage et du broyage, certains pouvant altérer les propriétés de la plante. Il faut donc bien la choisir en fonction de son pays d’origine et de la qualité du produit.

Vigilance donc, « plus chère » ne veut pas toujours dire « meilleure ».

Dans les ingrédients, il ne doit pas y avoir d’ajout de vitamines ou de minéraux. Elle doit être « naturellement riche ».

Suggestion de consommation

Faites des cures de spiruline : une dose de 3 à 4 grammes par jour (en poudre) sinon, une gélule pendant 2 à 3 semaines suffit amplement à vous apporter tous ses bienfaits. Cela serait inutile d’en consommer davantage et surtout pensez à faire des pauses entre deux cures sinon votre organisme s’habituera aux bienfaits de la spiruline et n’en bénéficiera plus pleinement.

Rien ne sert d’en prendre davantage, si l’apport en vitamine et minéraux est trop important, vous ne ferez que l’éliminer par les urines sans pouvoir en bénéficier.

Elle peut aussi se saupoudrer sur une salade ou encore se mélanger au verre de jus de fruit du matin (si vous en consommez). Si vous n’appréciez pas son goût, préférez les gélules avec un grand verre d’eau.


Pour finir, rappelez-vous que les aliments sont nos premiers médicaments mais que c’est la dose qui fait le poison ! Gardez donc en mémoire la recommandation de l’Apôtre au moment de passer à table : « Tout est permis », dit-on, mais je dis : « Tout n’est pas bon. »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]