Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Si votre famille n’est pas parfaite, c’est qu’elle est normale

Partager

Rien ne sert de le cacher, la vie de famille n'est jamais tout à fait rose. Mais c'est ce qui fait son charme.

Si vous êtes de ceux qui pensent que la seule chose qui compte dans la vie, c’est le plaisir, le divertissement et les loisirs, alors la famille n’est sûrement pas pour vous. Certes vous en avez une, mais vous l’avez soit oubliée, soit vous avez renié tout ce qu’elle vous a enseigné.

D’un autre côté, si vous êtes de ceux qui pensent qu’une famille catholique est celle où les conjoints ne se jettent pas des assiettes au visage de temps en temps, où les frères et soeurs ne se disputent jamais, où le désordre n’a pas sa place, où règne toujours la joie et le bonheur, où l’on prie le rosaire à toute heure, où les portables, les Pokémon, les échecs, les tentations, les maladresses, les blessures n’existent pas, l’idée de la « vraie » famille est tout autant éloignée de vous. Vous vous préoccupez plus de la façade, de la « famille-fiction », que de la famille réelle, humaine et nécessairement imparfaite.

Le charme d’une vraie famille 

La vérité, c’est que la famille est le lieu où, par définition, les choses ne fonctionnent pas de façon idéale. Et c’est justement ce qui fait son charme : elle en devient l’occasion privilégiée pour vivre et expérimenter la miséricorde, en plus d’être un pilier indispensable à son développement personnel.

La famille, telle qu’elle est en réalité, échappe parfois à votre contrôle. Vous la regardez souvent en espérant que la situation s’améliore. Elle vous fait douter de tout. Et pourtant, vous lui consacrez nuit et jour et vous vous dépensez sans compter pour elle. Mais surtout, vous l’aimez.

Votre conjoint est sans doute merveilleux. Il arrive néanmoins que vous peiniez à le comprendre. Parfois même il vous blesse. Peut-être ressentez-vous le besoin de lui accorder plus d’attention, quand vos besoins et votre égoïsme vous en éloignent. De même pour vos enfants : bien qu’ils soient charmants, vous vous surprenez à souhaiter ardemment que leurs chambres, pour une fois, soient bien rangées et qu’ils s’adressent à vous sur un meilleur ton.

Confier au Seigneur sa journée 

Dans votre famille, comme toutes les autres, des cris éclatent ici et là, par moment la tension est palpable. Certains soirs, au dîner, vous vous réunissez autour d’une pizza ou d’un plat surgelé, signe d’une mauvaise journée, où l’on prie bien moins que ce que l’on aurait voulu. Une chose est certaine : on essaye sans cesse de vivre en fonction de certains rêves, sans jamais y parvenir tout à fait. Ne faudrait-il pas apprécier ce que l’on a déjà ?

Alors, pendant la prière du soir ou bien simplement allongé dans son lit, il est temps de confier au Seigneur toute votre journée : « Voilà tout ce qu’il y a. Tout ceci est bien Ton projet et nous sommes entre Tes mains. Nous sommes une famille imparfaite, aux défauts évidents, mais nous persistons à essayer, encore et encore, grâce à Ton aide ». Dieu, à vous entendre, doit rire, lui qui qui n’est certainement pas aussi exigeant et dur vis-à-vis de votre famille. Pensez-y et détendez-vous. Laissez la paix s’installer dans votre coeur et rassurez-vous : la famille n’est pas tant un lieu où les choses fonctionnent à la perfection, mais où ses membres sont tels qu’ils sont, ensemble. Et cela suffit.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]