Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
home iconAu quotidien
line break icon

Les sorties d'école

© AFP PHOTO / MYCHELE DANIAU

"LE PEDIBUS, UNE IDEE QUI AVANCE POUR UNE ECOLE ECOLO". Une mËre de famille vÍtue d'un gilet accompagne, le 30 septembre 2005, des enfants qui empruntent le "PÈdibus" pour se rendre ‡ leur Ècole du Clos Herbert ‡ Caen. pour aller ‡ l'Ècole, des milliers d'enfants franÁais prennent dÈsormais le "pÈdibus", variante pÈdestre du ramassage scolaire en bus : l'enfant attend ‡ un arrÍt qu'une troupe de petits marcheurs escortÈe par quelques parents le rÈcupËre et l'emmËne. AFP PHOTO MYCHELE DANIAU / AFP PHOTO / MYCHELE DANIAU

Mathilde de Robien - Publié le 27/09/16

La vraie vie d’une jeune mère de famille.

Allant désormais chercher mon fils deux fois par jour à l’école, j’ai tout le loisir de faire ma petite analyse sur les forces en présence à la sortie. Il y a trois groupes :

  1. Le gang des nounous
  2. Le parent occasionnel
  3. Les « mères-poules » en congé parental

Le gang des nounous

Repérable à des kilomètres. Elles sont munies de poussettes doubles voire triples, se connaissent entre elles et parlent fort. Je les soupçonne de faire de la publicité ambulante. Lorsqu’elles s’adressent à un enfant, c’est toujours à la cantonade : « Mets correctement ta capuche », un peu comme s’il fallait entendre : « Regardez comme je m’occupe bien des enfants et comme je prends soin d’eux ». Eh oui ! elles savent que le congé parental de la « mère-poule » a une fin et qu’elle devra trouver quelqu’un pour aller chercher le bambin à l’école. La sortie, c’est leur terrain de chasse.

Le parent occasionnel

C’est celui qui vient exceptionnellement chercher son enfant à 16 h parce qu’il a pris un RTT. Le pauvre, il ne connaît personne et ne sait pas quoi faire en attendant l’ouverture des portes. Alors il regarde son téléphone portable ou fait les cent pas. Et depuis Vigipirate, il ne sait plus où donner de la tête lorsque les portes s’ouvrent. Finie la rassurante file d’attente devant la porte de la classe. Désormais, c’est la foire aux bestiaux. Il faut jouer des coudes et crier le prénom de son enfant en espérant qu’une maîtresse l’attrape au vol et le répercute au fond du couloir, et là encore, il faut espérer que l’enfant entende. Sauf que l’enfant du parent occasionnel n’a pas l’habitude du marché aux bestiaux, il n’entend pas son prénom et le parent occasionnel est bon pour faire la fermeture.

Les « mères-poules » en congé parental

Les habituées. Elles n’en finissent pas de caqueter. Cela fait deux heures qu’elles sont coincées au poulailler à cause de la sieste du poussin dernier né, et la sortie d’école c’est la récréation, l’instant social avant de replonger dans les devoirs, les bains, les dîners. Alors elles s’en donnent à cœur joie ! Les plus prévoyantes distribuent des petites graines pour le goûter de leur progéniture, souvent nombreuse, qui piaille à leurs côtés. Elles prennent leur temps. Elles aussi font la fermeture, mais pour le plaisir de caqueter.

Tags:
ÉducationEnfantsFamilleles rendez-vous d'aleteiaparents
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement