Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pour le pape François, être un chrétien « parfait » c’est possible !

Partager

A l’audience générale, le Saint-Père explique la « perfection » chrétienne telle que Dieu l’a établie.

« Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait » ((Mt, 5, 48), demande le Seigneur. « Oui, soyez parfaits… en faisant preuve d’un amour miséricordieux », a expliqué le pape François dans sa nouvelle catéchèse face aux milliers de pèlerins (plus de 20 000) venus assister à l’audience générale de ce mercredi 21 septembre. Une perfection qui est donc réaliste et dont le Souverain Pontife a rappelé les deux ingrédients principaux : « le pardon » et le « don » de soi.

Le courage du pardon

Le chrétien doit pardonner. Mais pourquoi ? Le pardon est le pilier qui régit la vie de la communauté chrétienne, car il montre la « gratuité de l’amour « , parce que nous-mêmes « avons été pardonnés » et que nous n’avons pas « le pouvoir de condamner notre prochain », a expliqué le pape. C’est ce que nous récitons tous les jours en disant la prière du « Notre Père » : « Pardonne nous nos offenses comme nous avons pardonné à ceux qui nous ont offensé ».

Marcher sur le chemin du pardon demande du courage. Ne pas pardonner, « condamner le pécheur », c’est « briser le lien de fraternité avec lui et mépriser la miséricorde de Dieu qui ne veut abandonner aucun de ses enfants ». Et c’est pourquoi il est demandé aux Hommes de ne pas « se juger » les uns les autres, en se critiquant ou se jalousant.

Donner avec amour

Aimer « comme un père ou une mère »  qui « aime chacune de ses créatures », d’un amour qui « culmine sur la croix », seul Dieu peut le réaliser, a reconnu par ailleurs le Pape, mais nous pouvons « être des signes, des canaux, des témoins » de Sa miséricorde. Comme « tant de saints » « devenus saints », parce qu’ils « en ont empli leurs coeurs » . Dieu donne bien au-delà de nos mérites et il sera encore plus généreux pour ceux qui sur terre auront été généreux. C’est à la « mesure » de cet amour que nous serons « jugés », a insisté le Pape, dans toutes les langues dont le français.

Et d’interpeller alors l’assemblée de fidèles, sur la place Saint-Pierre : «  Que préférez-vous ? Un cœur dur comme de la pierre, à force « d’égoïsme et de colère », ou un cœur « élargi » à force « d’amour » ?  Et de les encourager avant de les quitter: « Si vous préférez un cœur plein d’amour, alors, « soyez plus miséricordieux ! ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.