Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

4 hommes catholiques sur 5 confessent ce péché

Partager

« J’ai gagné mon combat avec la grâce de Dieu ».

4 hommes catholiques sur 5 confessent avoir regardé de la pornographie et s’être masturbés.

C’est gênant de le dire si franchement, mais le seul moyen de vaincre la pornographie est d’admettre que nous avons un gros problème avec cela.

Un vice fermement enraciné

Quand j’étais au lycée, l’habitude de convoiter les femmes via la pornographie était fermement enracinée dans mon âme. À l’époque, j’étais athée. Durant ces années, je me rappelle avoir écouté une émission de radio, dans laquelle l’animatrice, une psychologue diplômée, affirmait que se masturber devant de la pornographie était une bonne chose, tout à fait saine. Je ne pouvais pas résister à la tentation de regarder du porno régulièrement, et ses mots m’ont conforté : je ne faisais rien de mal.

Les années ont passé, et je suis rentré à la fac. Je souffrais d’un trouble d’anxiété, de crises de paniques et de dépression. J’ai fait appel à l’aide et à la grâce de Dieu, et en quelques mois Il est rentré dans ma vie. Mais j’étais toujours accro à la pornographie. Je me souviens que, quand j’étais athée, des amis chrétiens m’ont dit que regarder de la pornographie était un péché. Ma réponse a été de leur rire au nez. J’ai ri parce que l’idée d’un homme capable de résister à cette tentation me semblait absurde. Je leur ai dit : « Tout le monde le fait, et quiconque le nie est un menteur ». Mes propos étaient directs, mais proches de la triste vérité.

Jésus n’a pas mâché ses mots

Environ un an plus tard, Dieu m’a appelé, et je suis devenu protestant évangélique. J’étais nouvellement converti au christianisme, et je ne voulais pas croire qu’il était mal de regarder de la pornographie. Mais ensuite, j’ai lu les paroles du Christ dans l’Évangile de saint Matthieu : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère. Eh bien ! Moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur » (5, 27-28). Aïe. J’ai cherché un moyen d’interpréter autrement les propos du Seigneur, mais sans résultat. Comment pouvais-je prétendre à la pureté de mon âme tout en convoitant les femmes ? Mais j’ai pensé : « Je ne peux pas m’arrêter. Hors de question ». J’étais l’esclave de ce péché, tout en voulant m’en libérer. C’est alors qu’a débuté mon long périple.

J’ai commencé à me battre en tant que protestant…

J’ai beaucoup prié pour la grâce de Dieu, afin qu’Il m’aide à vaincre cette impulsion. Je suis devenu plus discipliné, me réveillant tôt le matin pour prier : peu à peu, je suis devenu plus maître de moi-même. Mais je cédais toujours à la tentation : le désir était trop fort. J’ai commencé à lire des textes catholiques et à me renseigner sur les Pères de l’Église. Cela m’a conduit au catholicisme, un nouveau chapitre dans mon combat pour le pureté.

… Et j’ai gagné en tant que catholique

Quand je suis devenu catholique, j’espérais que la messe et le sacrement de la confession éradiqueraient la pornographie de ma vie. Hélas, les sacrements ne sont pas magiques. J’ai donc persévéré avec toute la panoplie – vie des saints, adoration eucharistique, messe quotidienne, bénévolat et services, confession fréquente, etc. Je voulais devenir digne du salut et de la grâce du Seigneur, imprégnée dans Son Église. Les années ont passé, et je me sentais grandir en pureté avec la grâce de Dieu. Il n’y a pas un jour où je cédais à l’impulsion. Au terme de ce combat, Dieu m’avais appris beaucoup de choses : chaque confession, acte de foi et oblation m’ont rapproché de la victoire de l’amour.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]