Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Et vous, quel est votre rapport à l’Esprit Saint ?

© SilviaJansen / Getty
© SilviaJansen / Getty
Partager

Le père Jean-Baptiste Alsac nous rappelle l'importance de la grâce du "baptême dans l'Esprit Saint" dans son dernier ouvrage.

Le baptême dans l’Esprit, un fruit du Concile Vatican II

On observe depuis le Concile Vatican II le développement de mouvements nouveaux et de communautés nouvelles qui donnent une plus grande place à la vie dans l’Esprit, ils sont appelés « charismatiques ». Les personnes qui vivent dans ces grâces du renouveau charismatique ont reçu le « baptême dans l’Esprit ». D’autres préfèrent l’appeler « effusion de l’Esprit ». De quoi s’agit-il, quelle est son origine ?

Le père Jean-Baptiste Alsac est responsable des frères et des prêtres de la Communauté du Verbe de Vie. Dans un ouvrage théologique très complet et bien documenté, il retrace toute l’histoire du « baptême dans l’Esprit », en particulier dans l’Écriture Sainte et selon la Tradition. Ce livre cite des grands témoins qui ont parlé du baptême dans l’Esprit ou qui l’ont reçu. Jean-Baptiste Alsac rappelle que le pape Jean-Paul II, lors de la veillée de Pentecôte 1998, avait dit à l’ensemble des communautés nouvelles : « Vous êtes la réponse providentielle suscitée par l’Esprit Saint ».

Le baptême dans l’Esprit, une grâce supplémentaire après avoir reçu les sacrements

Le père Alsac commence à situer le baptême dans l’Esprit au cours du XXe siècle. Quelle est son origine ? Quel est le lien avec le Pentecôtisme protestant ? Quelles sont ses spécificités dans l’Église catholique ? Quelle est la place du baptême dans l’Esprit par rapport aux sacrements de l’initiation ? Nous recevons le Saint-Esprit lors du baptême sacramentel dans l’eau et la confirmation, mais le baptême dans l’Esprit permet de déployer les grâces reçues lors de ces sacrements.
L’auteur cite le père Cantalamessa : « C’est là que je perçois la signification de l’effusion de l’Esprit : il s’agit d’une “réactivation ou “reviviscence du sacrement du baptême (et de confirmation qui lui est lié) qui repose sur la part de l’homme, à savoir un acte de repentance et de foi qui “désentrave le don sacramentel de Dieu et permet à Dieu de libérer la puissance de son Esprit dans le baptisé-confirmé ».
Contrairement aux protestants, pour les catholiques, le baptême dans l’Esprit se reçoit souvent pendant l’exposition du Saint Sacrement. On le reçoit aussi par l’imposition des mains.

Le baptême dans l’Esprit selon la Bible et la Tradition

L’auteur précise les fondements du « baptême dans l’Esprit » dans l’Écriture Sainte. Il précise également « les promesses du don de l’Esprit » dans l’Ancien Testament, en particulier dans le livre de Joël. Il décrit l’expérience du « baptême dans l’Esprit » et l’exercice des charismes dans les Actes des Apôtres, les Évangiles et les Épîtres de saint Paul. Un chapitre très intéressant nous montre, notamment, la place du « baptême dans l’Esprit » chez les Pères de l’Eglise (Tertullien, Irénée, saint Hilaire, saint Augustin…). Au Moyen Âge, dans sa Somme Théologique, Thomas d’Aquin a lui aussi développé ce thème. Pourquoi les charismes ordinaires ont-ils disparu à partir du IVe siècle ? Aujourd’hui, comment se situer par rapport à ce retour du « baptême dans l’Esprit » ?

Les fruits du baptême dans l’Esprit

Un des fruits du « baptême dans l’Esprit » est l’exercice des charismes. Voici ce qu’écrit le père Alsac : « C’est le même Esprit qui unit les hommes à Dieu par la grâce sanctifiante, qui les pousse par la charité à transmettre la Bonne Nouvelle, et qui leur fait don de grâces spéciales, particulières à chacun, pour mener à bien cette mission qui dépasse radicalement toutes forces humaines ». Le « baptême dans l’Esprit » peut également avoir un rôle important dans l’œcuménisme et pour l’unité des chrétiens, car on le trouve chez les protestants, comme chez les catholiques. Les chrétiens qui reçoivent le « baptême dans l’Esprit » ont des relations profondément renouvelées avec chacune des personnes de la Trinité. Leur foi devient plus vivante, plus active. Ils vivent une transformation intérieure avec la certitude d’un Dieu vivant. L’Esprit Saint distribue ses dons à qui le veut, mais le « baptême dans l’Esprit » et l’expérience des charismes conduisent à une plus grande charité et à un don complet de notre vie au Christ. Cette grâce du « baptême dans l’Esprit » ne serait-elle pas destinée à l’ensemble des chrétiens aujourd’hui ? 

@ Editions des Béatitudes
@ Editions les Béatitudes
@ Editions des Béatitudes

La grâce du baptême dans l’Esprit Saint : fondements scripturaires et théologiquesde Jean-Baptiste Alsac, Editions des Béatitudes,  2016, 182 pages, 19.80 euros.

 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]