Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 20 janvier |
Saint Fabien
home iconActualités
line break icon

Un évêque arrêté et déporté en Chine

Peter Shao Zhumin © asianews.it

Peter Shao Zhumin © asianews.it

Jules Germain - Sylvain Dorient - Publié le 15/09/16

Quand l’État chinois affirme son opposition face à une religion qu’il considère comme son ennemie.

Nos confrères katholisch.de nous l’apprennent : Peter Shao Zhumin a été arrêté par la police en vue de l’empêcher de succéder à l’évêque Vincent Zhu Weifang, décédé le 7 septembre dernier. Il était pourtant prévu canoniquement que Peter Shao Zhumin lui succède. Et pourtant, alors que Vincent Zhu Weifang était reconnu par Rome ainsi que par le parti communiste chinois, Peter Shao Zhumin, a été, contre toute attente, blackboulé par les autorités chinoises.

Une église divisée

Rien d’étonnant lorsque l’on sait que le gouvernement chinois veut contrôler l’Église. À coté de l’Église patriotique, acceptée et contrôlée par l’État, se trouve l’église que l’on appelle clandestine, en communion avec Rome et l’Église catholique universelle. Les croyants du diocèse de Wenzhou dans la province du Zhejiang sont aussi divisés en deux parties. L’idée de nommer Vincent Zhu Weifang évêque et « évêque coadjuteur », c’est-à-dire, avec droit de succession immédiate sur le siège de l’évêque, avait été un moyen mis en œuvre par le Vatican dans l’optique de réconcilier les deux groupes.

L’évêque Peter Shao Zhumin semble avoir été déporté hors du diocèse dans une région au nord ouest de la Chine. Le chancelier du diocèse, un membre de l’administration diocésaine a, quant à lui, été emmené de force dans une province du sud ouest. Un autre prêtre a également été arrêté dans un hôtel.

Environ 120 000 catholiques dans ce diocèse

Ajoutons que la police a limité à seulement 400 le nombre de participants aux funérailles de Vincent Zhu Weifang, et des autorisations délivrées par l’État étaient nécessaires, alors que dans le diocèse de Wenzhou vivent environ 120 000 catholiques. Rappelons qu’il s’agit d’un diocèse où la foi chrétienne est très présente et très forte : on le surnomme la « Jérusalem de Chine ». Le gouvernement local avait déjà lutté contre la présence chrétienne en s’attaquant aux croix visibles sur les édifices religieux.

Tags:
chinecommunismeÉgliseVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
young woman park
Edifa
La méthode de saint Ignace pour discerner les signes de Dieu
2
PAPIEŻ FRANCISZEK
Gelsomino Del Guercio
Le jour où le pape François a surpris tout le monde en demandant ...
3
ROSES
Marzena Devoud
Oubliez les nains, mettez des saints dans votre jardin avec ces v...
4
WEB2-STATUE-VIERGE-ISERE-GOOGLE-STREET-VIEW.jpg
Agnès Pinard Legry
Isère : une statue de la Vierge n’a plus droit de séjour dans l’é...
5
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
6
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
7
Cerith Gardiner
Écoutez cette famille irlandaise et vous aurez forcément envie de...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement