Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La réponse de l’Église à la célèbre question de Lénine : « Que faire ? »

© ALETEIA
Partager

Un petit livre rouge ? Non, un petit livre bleu pour changer le monde : le DOCAT !

Que faire ?, publié en 1902, traité politique du révolutionnaire Vladimir Ilitch Lénine, portait le sous-titre « Questions brûlantes de notre mouvement ». À son tour, l’Église entend répondre à toutes les questions que les hommes de notre temps se posent sur les valeurs qu’elle défend et sur leur propre vie. Non pas dans la perspective d’une révolution prolétarienne bien entendu, mais pour le salut de tous ! « Est-il immoral d’être riche ? Les chrétiens et les musulmans peuvent-ils vivre ensemble dans la paix ? Est-il moralement permis d’aider quelqu’un à mourir ? » Sur toutes ces questions, l’Église a cherché à donner des réponses aux jeunes avec un nouvel outil sur lequel le journal katholisch.de a enquêté : un petit livre (bleu celui-ci) intitulé DOCAT.

Un livre fait pour remuer le cœur des jeunes

Le livre coloré d’un bleu paradisiaque semble un morceau de ciel tout à fait inoffensif. Par dessus le grand Y de la page de couverture on peut lire, en caractères plus épais, les quelques lettres « DOCAT », complétées de la simple question : « Que faire ? ». Le DOCAT se présente dans le même format que tous les livres de la collection « YOUCAT » : pas beaucoup plus large ou plus long qu’une feuille A5 et d’une épaisseur d’environ deux centimètres et demi. Il peut apparaître bien sage et bien discret tant qu’on ne l’a pas ouvert.

Mais, lorsqu’on l’ouvre, on tombe sur cette citation du pape François : « Aujourd’hui, un chrétien, s’il n’est pas révolutionnaire, n’est pas chrétien », datant du 17 juin 2013. Le pape s’adressait alors, avec ces mots très forts, aux participants aux travaux du Congrès ecclésial du Diocèse de Rome. « Il y a eu beaucoup de révolutionnaires dans l’histoire, mais aucun n’a eu la force de la révolution apportée par Jésus, une révolution qui transforme l’histoire, une révolution qui change en profondeur le cœur de l’homme » : c’est justement cette révolution que le DOCAT veut mettre en route. Une révolution qui apparaît d’abord inoffensive et discrète, parce qu’elle commence avec ce qu’il y a de plus invisible et de plus profond : le cœur de l’homme.

Mais à qui s’adresse ce DOCAT et dans quel but ? Ce sont tout particulièrement les jeunes qui doivent se sentir concernés, explique l’équipe de vingt-six auteurs guidés par le cardinal Christoph Schönborn, archevêque de Vienne, et le cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich. Dans la préface, le pape François s’adresse directement à eux : « Chers Jeunes, vous avez là un manuel entre les mains qui vous aidera à appliquer l’évangile, d’abord pour vous-même, votre entourage, afin en définitive de transformer le monde entier ».

Donner réalité au rêve du pape François

Le contenu du DOCAT regroupe douze grands thèmes de la doctrine sociale : l’amour ; l’Église et la société ; la personne humaine ; le bien commun avec la solidarité et la subsidiarité ; la famille ; le travail ; l’économie ; la politique ; les relations internationales ; l’écologie ; la paix ; et les moyens de se mettre au service de l’amour.

En s’adressant directement au lecteur avec des questions incisives, le DOCAT aborde toutes ces thématiques en apportant des réponses construites comme un dialogue. On y trouve de nombreuses citations de très grands saints investis dans la société au cours des siècles. Tous ces saints partagent en commun le rêve d’un monde meilleur à construire à l’exemple du Christ pour bâtir la civilisation de l’amour. La doctrine sociale de l’Église apparaît ainsi dans ce petit livre comme un grand rêve libérateur qui peut devenir réalité. On y découvre à quel point l’évangile peut se déployer dans l’action au sein de la société. Le DOCAT donne le courage de faire confiance à notre foi chrétienne pour la laisser rayonner dans tous les domaines de nos vies et ne plus la cantonner à un petit jardin secret. Il permet ainsi de donner réalité au rêve du pape François et de mettre en œuvre la révolution de l’amour et de l’espérance sous le signe de la Miséricorde de Dieu.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]