Aleteia

Les « petits conseils » de Mère Teresa pour un mariage heureux

Tim Graham/Getty Images
Partager
Commenter

Une prière et des pensées de Sainte Teresa de Calcutta pour inspirer les couples qui ont décidé d’affronter l’avenir à deux.

En vue de la canonisation de Mère Teresa, le 4 septembre, le blog italien Vita di Coppia (21 août), centré sur la vie de couple, ses joies et ses problèmes, a fouillé dans les écrits et les interventions de la religieuse, sûr d’y trouver tant de sages conseils à soumettre également à ses lecteurs, que ce soient de jeunes couples préparant leur mariage ou d’autres, plus mûrs et déjà mariés, pour renforcer la joie de leur union.

Pour commencer… Une prière pour la famille

Père du Ciel, vous nous avez donné comme modèle de vie la Sainte Famille de Nazareth. Aidez-nous, Père très aimant, à faire de notre famille une autre famille de Nazareth, ou l’amour, la paix et la joie règne; faites qu’elle soit profondément contemplative, intensément eucharistique et vibrante de joie.

Aidez-nous à rester ensemble dans la joie et la souffrance à travers la prière en famille. Apprenez-nous à voir Jésus dans les membres de notre famille et en particulier à découvrir votre visage caché dans leur pauvreté.

Que le Cœur eucharistique de Jésus rende nos cœurs doux et humbles comme le Sien, et aidez-nous à accomplir nos devoirs familiaux dans la sainteté.

Faites que nous puissions nous aimer les uns les autres comme Dieu aime chacun de nous davantage, en nous pardonnant mutuellement comme Vous nous pardonnez nos péchés. Aidez-nous, Ô Père très aimant, à accepter tout ce que Vous nous donnez et à donner tout ce que vous nous prenez avec un grand sourire.

Cœur immaculé de Marie, cause de notre joie, priez pour nous.

Saint Joseph, priez pour nous

Amen.

« 24 demandes, 24 réponses »

Puis de belles définitions de vie tirées de son livre «  Souvenir et message »:

Quel est…

Le jour le plus beau? Aujourd’hui.

La chose la plus facile? Se tromper.

Le plus grand obstacle? La peur.

L’erreur la plus grande? Renoncer.

La racine de tous les maux? L’égoïsme.

La meilleure distraction? Le travail.

La pire défaite? Le découragement.

Les meilleurs professeurs? Les enfants.

Le premier devoir? Communiquer.

Le plus grand bonheur? Être utile aux autres.

Le plus grand mystère? La mort.

Le pire défaut? La mauvaise humeur.

La personne la plus dangereuse? Celle qui ment.

Le plus mauvais sentiment? La rancoeur.

Le plus beau cadeau? Le pardon.

Ce qui est indispensable? La famille.

La meilleure route? La voie juste.

La sensation la plus agréable? La paix intérieure.

Le meilleur accueil? Le sourire.

La meilleure médecine? L’optimisme.

La grande satisfaction? Le devoir accompli.

La force la plus grande? La foi.

Les personnes les plus nécessaires? Les parents.

La chose la plus belle? L’amour.

 

Une inscription sur le mur de la Maison des Enfants à Calcutta

Prendre le temps de…

Prends le temps de penser.

Prends le temps de prier.

Prends le temps de rire. C’est la source du pouvoir. Le plus grand pouvoir sur Terre. C’est la musique de l’âme

Prends le temps de jouer.

Prends le temps d’aimer et d’être aimé.

Prends le temps de donner. C’est le secret de l’éternelle jeunesse. Un privilège de Dieu. La journée est trop courte pour être égoïste.

Prends le temps de lire.

Prends le temps d’être aimable.

Prends le temps de travailler. C’est la source de la sagesse, la route du bonheur, et le prix du succès.

Prends le temps d’être charitable. C’est la clef du Paradis.

 

Quand les années passent…

Gardez toujours à l’esprit que la peau se ride. Les cheveux deviennent blancs. Les jours se transforment en années.

Mais ce qui est important ne change pas ; Ta force et ta conviction n’ont pas d’âge. Ton Esprit est la colle de n’importe quelle toile d’araignée.

Derrière chaque ligne d’arrivée il y a une ligne de départ.

Derrière chaque succès il y a une autre déception.

Tant que tu es vivant, sens-toi vivant.

Si ce que tu faisais te manque, refais-le.

Ne pas vivre de photos jaunies…

Insiste ! Même si tout le monde s’attend à ce que tu renonces.

Ne laisse pas flancher la volonté qu’il y a en toi.

Fais en sorte qu’au lieu de compatir pour toi, on te respecte

Quand au fil des années

Tu ne pourra plus courir, marche rapidement

Quand tu ne pourras plus marcher rapidement, marche doucement. Quand tu ne pourras plus marcher doucement, utilise une canne.

Mais ne te retiens jamais !

Article traduit et adapté par Isabelle Cousturié

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]