Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconNews
line break icon

Les enfants trisomiques privés de télé

Fanny Magdelaine - Publié le 07/09/16

Le rapporteur du Conseil d’État a estimé que Dear future Mom n’avait pas à être diffusée à la télévision comme écran publicitaire.

Mercredi 7 septembre, sept personnes atteintes de trisomie 21 ont défendu leur liberté d’expression devant le Conseil d’État pour essayer de faire annuler une décision du Conseil supérieur de l’audiovisuel. En 2014, le CSA avait en effet demandé que soit mieux « contextualisée » la diffusion de la vidéo Dear future Mom, interdisant sa diffusion au passage.

Ce spot visait à la fois à rassurer de futurs parents d’enfants atteints de trisomie et à faire évoluer le regard de la société sur cette maladie. Le CSA, a estimé que cette vidéo « ne pouvait être insérée au sein des écrans publicitaires » notamment car elle était susceptible de « générer un trouble » chez les femmes qui pourraient décider de ne pas garder le fœtus porteur de trisomie.

Cette vidéo, dans laquelle on pouvait voir de jeunes trisomiques de France et du monde entier, a été vu plus de 7 millions de fois sur la toile. La vidéo était soutenue par une dizaine d’associations dont le Collectif des Amis d’Éléonore et la Fondation Jérôme Lejeune en France qui avaient également déposé des requêtes devant le Conseil d’État.

Un spot qui n’est pas « d’intérêt général »

La décision rendue ce mercredi après-midi est difficile à avaler pour les personnes atteintes de trisomie 21 et leurs familles, même si la partie n’est pas terminée. Cette décision a été immédiatement critiquée par certains sur les réseaux sociaux à commencer par l’abbé Grosjean, l’un des auteurs du Padreblog, qui l’a qualifiée de « lamentable » sur Twitter.

Selon le rapporteur, si le message de la vidéo est légitime, il n’avait pas sa place dans une publicité, n’étant pas « d’intérêt général. » « Promouvoir l’accueil des enfants trisomiques et aider leurs parents ne serait donc pas d’intérêt général » a ironisé l’abbé Grsojean avant de twitter : « Certain que toutes les pubs qu’on voit sont « d’intérêt général »… »

Les sept jeunes qui se sont rendus au Conseil d’État n’avaient pas voulu être représentés par un avocat afin d’exercer leur droit citoyen à la parole et pour faire avancer leur combat : être reconnus et mieux perçus par la société, faire changer le regard sur la trisomie 21. Leur voix n’a pas vraiment été entendue. Pour l’heure. Car après cette première étape, le Conseil d’État devrait rendre sa décision d’ici un mois. Reste à savoir si la plus haute autorité juridique de France suivra ou non les conclusions du rapporteur.

Tags:
conseil d'étatcsaFondation Jérome LejeuneTrisomie 21
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement