Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconAu quotidien
line break icon

Miss America : "La Bible m'a sauvé de l'anorexie"

© Everett Collection / Shutterstock

Sylvain Dorient - Publié le 06/09/16

La plus jolie fille des États-Unis revient de loin !

Kirsten Haglund a vaincu l’anorexie avant de devenir miss États-Unis. Son coach ? La Bible !

« Quand tu souffres de problème d’alimentation, ton esprit ne fonctionne pas normalement, tu te vois toi-même comme repoussante », se souvient la gagnante de l’élection de miss America 2008. Elle a parcouru un long chemin avant de retrouver l’appétit, en même temps que goût à la vie.

La compétition déclenche le processus

Passionnée de danse, Kirsten Haglund poussait son corps à la limite de ses possibilités et dès douze ans, elle était persuadée que pour être belle, il fallait qu’elle soit maigre. Elle voyait dans tous les magazines « perdez trois kilos, sentez-vous mieux », et a progressivement suivi le mouvement. Certaines de ses amies du cours de danse jetaient discrètement leurs assiettes, elle fit de même. « Je mangeais approximativement 900 calories par jour », se souvient-elle. Elle devient maigre, et se réjouissait quand quelqu’un le lui faisait remarquer : à ses yeux, elle ne serait jamais trop maigre !

Une obsession et un esclavage

L’anorexie devient « plus qu’une drogue », pour reprendre les mots qu’elle emploie dans une vidéo qui retrace son parcours. Alors qu’un drogué repenti peut mettre à distance les substances dont il est dépendant, le boulimique ou l’anorexique sont confrontés, au moins trois fois par jour, à la nourriture ! Et c’est une dépendance qui va au-delà d’un problème physique. L’anorexique a une impression de puissance, il a le sentiment que, contrairement aux autres, il contrôle son corps. Rétrospectivement, Kirsten Haglund a le sentiment que l’anorexie était devenu une entité qui la poussait vers le gouffre.

Tentation de toute puissance

Elle se souvient : « L’anorexie me dit reste avec moi et tu auras tout ce que tu veux ». Elle ne le voyait pas, mais à 15 ans elle était devenue une coquille vide, et sa mère l’emmena voir un docteur, ce qu’elle vit comme une trahison : « Je croyais que je faisais ce qu’il fallait pour devenir une danseuse professionnelle », se souvient-elle. Persuadée que le corps médical et sa famille se trompe, elle fait mine de suivre leurs indications, mais ne change rien au régime fou qu’elle s’est fixé.

« Je pouvais tromper ma mère ou le docteur, pas Dieu »

Elle est rattrapée par la nature, lors d’une séance d’entrainement sur un tapis roulant, elle tombe inconsciente. Au cours de sa convalescence, elle ressent brusquement le désir de manger à nouveau… de s’amuser, d’aimer d’être une vraie personne ! Elle découvre qu’elle a vécu comme coupée du monde. Elle délaisse les magazines qui lui enjoignaient de perdre du poids et leur préfère un exemplaire de la Bible, laissé par un ami, et s’attarde en particulier sur les Psaumes « Je trouvais les mots de David si riches… si réels, que j’en ai pleuré. J’ai réalisé que j’étais une enfant de Dieu, que son amour était un don gratuit, que je ne pouvais pas le gagner ou le mériter ».

Le choix du témoignage

Alors que la plupart des jeunes filles qui sortent d’anorexie préfèrent ne pas en parler, Kirsten Haglund témoigne publiquement de son expérience. Elle constate que beaucoup de jeunes filles se retrouvent dans ses paroles. L’anorexie est à ses yeux le symptôme d’une société qui a un rapport malsain au corps, et en particulier à celui de la femme.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement