Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Sœur Isa, tuée par balles en Haïti, priez pour nous !

YOU TUBE
Partager

Le pape François, à l’Angélus, prie pour Sœur Isa et tous les missionnaires qui ont donné leur vie « sans compter ».

Après la messe de canonisation de Mère Teresa, le pape François a prié pour « tant de religieuses qui ont consacré leur vie aux personnes pauvres et souffrantes » dans le monde entier. Parmi elles, une référence explicite à sœur Isabelle, une religieuse de nationalité espagnole tuée par balles deux jours plus tôt à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, par deux bandits qui ont également blessé deux personnes avant de prendre la fuite. Avant l’angélus le Saint-Père a demandé que « cessent les violences » dans ce pays « tant éprouvé »et appelé à prier pour toutes les religieuses qui ont donné leur vie  » sans compter » et subi le même sort dans d’autres pays.

Assassinat de sœur Isa

Sœur Isabelle Solà a été assassinée le 2 septembre dernier non loin de la cathédrale de Port-au-Prince, alors qu’elle circulait en voiture dans une rue en plein centre-ville, rapporte l’agence Fides. La police a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de sa mort, dans un contexte de grande violence et criminalité. Agée de 51 ans, la religieuse travaillait comme infirmière auprès des plus pauvres de cette île ravagée par un tremblement de terre en 2010.

« C’est avec grande tristesse et une profonde douleur, encore sous le choc, que nous faisons part de la nouvelle de la mort de Soeur Isabelle, reçue de la Provinciale des Etats-Unis. Aujourd’hui, Sœur Isa Solá a été tuée à Haïti, dans le cadre d’un vol dans les environs de la Cathédrale de Port-au-Prince. Merci de prier pour Isa, pour sa famille, pour nos sœurs d’Haïti, des Etats-Unis et d’Espagne. Que Dieu vous bénisse », disait le communiqué de la supérieure générale des religieuses de Jésus-Marie (RJM) Sœur Monica Joseph, en rapportant la nouvelle.

Insécurité en hausse

Haïti, longuement paralysé par une crise politique et institutionnelle, est le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental, caractérisé par un manque d’instruction, la pauvreté et une criminalité diffuse. À Port-au-Prince, selon les divers médias locaux, le climat d’insécurité est en hausse et les attaques se multiplient, notamment aux abords des banques.

Le 24 avril 2013, le Père Richard E. Joyal, prêtre canadien de la Société de Marie, avait subi le même sort pour tenter de lui dérober la somme qu’il venait de prélever à la banque. Soit trois ans après la mort de Julien Kénord, un agent de la Caritas, toujours à Port-au-Prince, tué dans les mêmes circonstances.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.