Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Renaud, le blouson clouté… et le Christ sur le dos !

© GUILLAUME SOUVANT / AFP
French singer Renaud SÈchan looks on during the 21th book fair La Foret Des Livres ("The Book Forest") on August 28, 2016 in Chanceaux-prËs-Loches, central France. / AFP PHOTO / GUILLAUME SOUVANT
Partager

Rebelle repenti ? Le chanteur s'est fait tatouer le Fils de Dieu sur la peau...

Pour un anar’ qui se déclarait autrefois agnostique et visait régulièrement les curés, les flics, les militaires et les hommes politiques (de droite) dans ses chansons, Renaud a choisi une manière radicale d’exprimer sa foi ! L’artiste a en effet rendu publique une photo de son dos nu, marqué du buste de Jésus Christ cerclé du message : « Comme lui, j’ai aimé. Comme lui, j’ai souffert ».

"Ecce Renaud" © La bande de potes à Renaud / Facebook

« Ecce Renaud » © La bande de potes à Renaud / Facebook

De quoi étonner quand on sait que Renaud se déclarait à une époque non-croyant : « Je suis l’arrière-petit-fils d’un pasteur dont le père et le grand-père étaient pasteurs également. Bien que non-croyant, je revendique mon appartenance à cette communauté de cœur et d’esprit dont le nom ‘Protestants’ sonne comme une identité. », disait-il en 1993 dans une interview accordée à Charlie Hebdo.

Pied-de-nez aux croyants, ou véritable conversion ? Vu la taille du dessin, on peine à penser qu’il s’agit là d’un simple tatouage de plus pour celui qui les collectionne sur tout le corps. Cette représentation couvre ni plus ni moins la moitié de son dos ! Il s’agit du célèbre « Ecce Homo » (voici l’homme), un Christ les yeux levés au ciel, coiffé de la couronne d’épine, tel que Pilate le présente à la foule qui s’en emparera pour le crucifier.

On ne souhaite pas le même sort au chanteur dont les plus grands fans, qui voyaient en lui le pourfendeur des croyances dans toutes leurs formes, risquent d’en perdre leurs santiags. À ceux-là il répond : « Se tatouer le Christ n’est pas une question de religion, mais un acte d’amour pour mes frères humains », un message qui sonne juste et devrait fendre le cœur du blouson noir le plus endurci.

Gérard Lambert est rentré chez sa mère comme un bon fils (prodigue) !

La mue spectaculaire du loubard le plus célèbre de France ne s’arrête pas là puisqu’il a avoué récemment qu’il verrait d’un bon œil François Fillon l’emporter à la primaire de la droite ! Renaud l’anar’ rangé des bagnoles ? Le chanteur arborait en tout cas le badge de la PJ parisienne au revers de son blouson dans le clip de la chanson de sa « résurrection » : Toujours Debout, éponyme de son dernier album. Autour de son cou ? Une croix huguenote évidemment, reconnaissable à sa colombe, l’Esprit-Saint, en pendentif…

Après tout, même si la représentation du Christ sur le dos de Renaud est un peu naïve et sulpicienne…

"Ecce Homo" dans mon HLM et ma Banlieue Rouge

Renaud : « Ecce Homo » dans mon HLM et ma Banlieue Rouge

Avouez que cela aurait pu être nettement pire…

"Ecce Homo", fresque de l'espagnol Elías García Martínez massacrée par une paroissienne un peu zone

« Ecce Homo », fresque de l’espagnol Elías García Martínez massacrée par une paroissienne un peu zone

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.