Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’art de savoir bien écouter

©Everett Collection/Shutterstock
Partager

Parce que les relations humaines sont essentielles à une vie heureuse.

Je connaissais une femme qui parlait tout le temps. Elle ne s’arrêtait pas. De ses lèvres se déversait un torrent de paroles, un vrai raz-de-marée.

Les conversations avec elle étaient loin d’être un véritable dialogue : c’était plutôt un assaut. Même faire une simple remarque était presque impossible. Elle pouvait retenir une pièce entière en otage, en imposant un barrage verbal. L’écouter était difficile, c’est le moins qu’on puisse dire.

Il est rare d’être face à une personne si loquace : généralement, il est agréable de converser. Mais nous pouvons sans doute améliorer notre talent de conversation, surtout quand il s’agit d’écouter plutôt que de parler.

De l’art de la conversation

Dans notre société moderne, nous bénéficions de nombreux biens matériels mais souffrons d’un manque de concentration. Distraits et pressés, nous minimisons nos conversations et nos relations humaines au strict minimum. Nous nous excusons en disant que nous sommes trop occupés, mais en réalité, nous avons peur de nous rendre vulnérables aux autres. De même, nous craignons d’écouter les autres, parce que cela pourrait nous coûter une énergie émotionnelle précieuse. C’est tout simplement plus facile et plus sûr d’être occupé.

Et pourtant, les relations humaines sont essentielles à une vie heureuse. Nous sommes des êtres faits pour la communion, et tout autour de nous se trouvent des gens qui ont soif d’être entendus, reconnus et compris.

Écouter est également une compétence essentielle sur votre lieu de travail, où il faut personnellement interagir avec autrui. Cela vous fera mûrir.

À cette fin, je recommande trois petites lettres pour vous aider à améliorer vos conversations : E, Q et R.

E pour Empathie – L’un des meilleurs moyens de bien écouter est de compatir à ce que la personne en face de vous dit. Essayez de vous mettre à sa place. Si elle vous parle d’une anecdote, riez. Si c’est une histoire embarrassante, ressentez son tracas.

Efforcez-vous d’écouter vraiment ce qu’elle dit, plutôt que de seulement tendre une oreille.

Les personnes les plus à l’écoute que je connais sont celles qui ont une forte capacité à ressentir votre excitation, votre joie ou votre peine. Et savoir qu’elles vous comprennent et qu’elles vous écoutent vraiment est un profond soutien.

Q pour Question – Une personne à l’écoute sait poser des questions. Une fois que l’autre personne a partagé son histoire, amenez-la à se confier en demandant d’autres informations. Un jour, j’ai eu une conversation fascinante avec un homme à l’aéroport, propriétaire d’une raffinerie pétrolière au Wyoming.

« Comment êtes-vous devenu propriétaire ? » « À quoi ressemble la vie au Wyoming ? » « Vous avez beaucoup voyagé ! Quel a été votre endroit préféré ? »…

De telles questions ont suscité des réponses surprenantes et intéressantes, menant à plus de questions et de dialogue. J’ai appris beaucoup de choses captivantes grâce à lui, et même si notre rencontre était brève, j’ai noué une relation avec quelqu’un qui avait une histoire unique à raconter. Vous découvrirez que, à des degrés divers, chaque personne est intéressante et a quelque chose à dire, si seulement on lui en donne l’occasion.

R pour Réponse – Après cela, répondez-lui en parlant de vos propres anecdotes. Souvent, c’est la première chose que nous faisons, et ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Il est humain de parler de nous-même, de penser que notre histoire et notre point de vue sont uniques et importants. Pourtant, écouter et poser des questions plutôt que de parler immédiatement est un geste de courtoisie qui peut faire toute la différence. Attendez avant de partager votre opinion, et vous serez plus à l’écoute.

« C’est bien que tu existes »

Chaque jour, nous rencontrons des gens. Parfois, ces relations ne durent qu’un temps, et d’autres fois, elles durent toute une vie. Dans chaque relation (que ce soit un collègue, quelqu’un dans le métro, votre époux ou épouse), bien écouter est l’une des meilleures qualités à avoir. Vous arrêter réellement de faire quelque chose pour vraiment écouter quelqu’un, pour accréditer sa présence, est un puissant acte de gentillesse qui sera à coup sûr apprécié.

Comme le pape Benoît XVI l’a affirmé : « L’homme ne peut s’accepter lui-même que s’il est accepté par quelqu’un d’autre : il a besoin qu’un autre lui dise, et pas seulement en paroles : “C’est bien que tu existes” ».

Aujourd’hui, et tous les jours, dites à vos connaissances : « C’est bien que tu existes », en leur faisant cadeau de votre écoute attentive.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]