Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une nouvelle casquette sur la calotte du pape François

© Antoine Mekary / ALETEIA
Pope Francis leaves during a heavy storm after his weekly general audience in St Peter's square on August 31, 2016 at the Vatican.
Partager

En plus de sa charge de souverain pontife, le Saint-Père va diriger un organisme dédié aux migrants.

Nouvelle étape dans la réforme de la curie romaine : le pape François a annoncé la création d’un nouveau « dicastère pour le service du développement humain intégral ». C’est à dire, une sorte de ministère ne répondant exclusivement qu’au Pape et ne pouvant agir qu’en son nom et avec son accord.

Le cardinal Peter Turkson actuel président du Conseil pontifical Justice et paix, en qualité de préfet sera donc nommé à la tête de ce dicastère. Ce nouvel organisme qui verra officiellement le jour le 1er janvier 2017, aura en charge les questions relatives à la charité, de l’écologie, de la santé et des migrants. Fait inédit : pour l’instant, le pape François dirigera directement la section dédiée aux migrants de ce dicastère.

À compter du 1er janvier 2017, ce super dicastère englobera ainsi les compétences de quatre autres actuels dicastères de la curie romaine : le Conseil pontifical Justice et paix, le Conseil pontifical Cor Unum (en charge de la charité), le Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement, et le Conseil pontifical pour la pastorale de la santé. “Ces quatre dicastères (…) seront supprimés, les articles 142-153 de la Constitution apostolique Pastor Bonus étant abrogés“, précise le chef de l’Eglise catholique dans ce Motu proprio signé le 17 août dernier.

“Ce dicastère, est-il précisé dans le Motu proprio, sera particulièrement compétent pour les questions qui concernent les migrations, les personnes dans le besoin, les malades et les exclus, les marginalisés et les victimes de conflits armés et des catastrophes naturelles, les détenus, les chômeurs et les victimes de toute forme d’esclavage et de torture“.

Le même jour, le pape François a nommé le cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, actuel président du Conseil pontifical Justice et Paix, comme “préfet du nouveau dicastère“.

Le pape François dirigera la section “migrants“

Dans un communiqué accompagnant le Motu proprio, le Bureau de presse du Saint-Siège souligne qu’une “section du nouveau dicastère exprime de manière spéciale la sollicitude du pape pour les réfugiés et les migrants“. “En effet, il ne peut y avoir aujourd’hui un service au développement humain intégral sans une attention particulière au phénomène migratoire“. C’est pour cette raison que cette section sera dirigée temporairement – ad tempus – “directement“ par le Souverain pontife.

Le dicastère doit entretenir des “relations avec les conférences épiscopales“ et offrir “sa collaboration“ pour promouvoir la justice, la paix et la protection de l’environnement, est-il encore indiqué dans les statuts de la nouvelle structure, approuvés par le pape le 17 août.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]