Aleteia

Musique. Matt Maher se saisit de la « nuit spirituelle » de Mère Teresa

Partager
Commenter

La chanson "Firelight" implore le Christ d'éclairer notre chemin dans les ténèbres.

Le mot « saisir » est peut-être un peu fort, mais Firelight de Matt Maher entre dans le mystère spirituel de la future sainte Mère Teresa, qui avait des doutes sur sa foi. Pendant plus de cinquante ans, la religieuse albanaise, connue pour son aide offerte aux pauvres de Calcutta, errait dans un désert spirituel. Extérieurement, elle irradiait de joie, mais intérieurement, elle se sentait seule et abandonnée.

Un jour, elle a annoncé : « Si un jour, je deviens une sainte, je serai sûrement celle des ténèbres. Je serai continuellement absente du paradis pour éclairer la lampe de ceux qui sont dans l’obscurité sur la Terre ».

Matt Maher affirme : « Ses paroles saisissent la soif de quelqu’un qui se bat, qui aime les marginalisés et les oppressés. Firelight parle de désillusion et implore le Christ d’éclairer notre chemin dans les ténèbres ».

Retrouvez Firelight sur iTunes. Et lisez cet article pour en savoir plus sur la nuit spirituelle de Mère Teresa !

Pour suivre vos artistes préférés et découvrir de nouvelles musiques tous les jours, suivez Cecilia ici mais aussi sur Facebook.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]