Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Irak : malgré les menaces de l’État islamique, 100 enfants font leur première communion

© www.saint-adday.com
Partager

Le patriarche Sako a demandé aux jeunes Irakiens de rester à Alqosh "parce qu'il y a un héritage chrétien qu'il faut préserver".

La messe de première communion à Alqosh était un moment historique pour le petit village, menacé par les membres de l’État islamique depuis 2014. Monseigneur Basil Yaldo, évêque auxiliaire et proche du patriarche Louis Raphael Sako, affirme qu’Alqosh peut maintenant « espérer le retour de la paix et de la normalité » pour ces enfants.

« Pour la première fois, le patriarche a donné la communion à l’assemblée »

L’évêque chaldéen a servi la messe en présence de « tous les prêtres de la ville, les sœurs et plus de sept cents personnes. Les fidèles étaient très enthousiastes car, pour la première fois, le patriarche a donné la communion à l’assemblée ».

Comme beaucoup d’autres villes du Kurdistan irakien, Alqosh a accueilli des centaines de réfugiés.

Le vicaire de Baghdad a déclaré : « La vie dans la région est presque de nouveau normale. Nous espérons que bientôt, toute la plaine [de Ninive] sera libérée des djihadistes, et que les réfugiés pourront rentrer dans leur village ». Il a ajouté : « La région est aujourd’hui mieux sécurisée. Depuis deux jours, les troupes irakiennes se battent pour libérer les villages autour de Mossoul ».

« Il y a un héritage chrétien qu’il faut préserver »

Le patriarche Sako s’est adressé aux enfants ayant reçu leur première communion, en leur demandant de ne pas abandonner leur terre, la ville d’Alqosh, mais de rester pour aider à sa reconstruction « parce qu’il y a un héritage chrétien qu’il faut préserver ».

Monseigneur Yaldo a fait remarquer que l’évêque chaldéen avait appelé les jeunes à « être plus fort, venir à l’église et participer à la vie de la communauté chrétienne comme à la vie d’une famille ».

« Je serai prêtre pour servir les pauvres et ceux dans le besoin »

Après la messe, les enfants ont posé quelques questions au patriarche Sako. L’un d’entre eux a affirmé : « Quand je serai grand, je serai prêtre pour servir les pauvres et ceux dans le besoin ».

Le patriarche n’a pas pu cacher ses émotions après de telles paroles, et a ajouté : « Il est important de venir en aide et de partager les souffrances des autres ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]