Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Entretien d’embauche : top 6 des questions les plus bizarres (et les bonnes réponses)

© Jonas Räfling / Getty
Partager

Bonus : LA question à laquelle vous devez toujours savoir répondre !

Si vous avez déjà passé un entretien d’embauche, vous savez que certaines questions sont soit bizarres, soit difficiles. Je me suis récemment rappelée toutes les questions étranges que l’on m’a posées.

On m’a demandé de passer toutes sortes de tests de personnalité (certains sérieux, d’autres absurdes), de présenter des articles sérieux dans mon portfolio, d’écrire au sujet d’actualités mensongères et ridicules.

On m’a refusé des postes après m’avoir traînée dans toute la ville ; et on m’a offert de meilleurs postes sur la seule base d’une bonne recommandation.

Tout cela m’a fait comprendre une chose : les recherches d’emploi sont délirantes.

J’ai donc décidé de mener ma propre enquête : « Quelles sont les questions les plus bizarres posées durant les entretiens d’embauche ? Et comment nous, chercheurs de boulot, pouvons-nous être préparés à ces questions inhabituelles qui nous déroutent et nous stressent ? ». Il va de soi qu’une librairie demande à ses employés de connaître leurs livres ; mais les questions d’entretien sont parfois si obscures qu’il faudrait un responsable des RH pour nous aider à les décoder.

Les six questions les plus dingues des employeurs :

Certaines questions ressemblent à des tests de QI, voire au début d’un jeu surréaliste.

1. « Pourquoi les plaques d’égout sont-elles rondes ? »

Cette question a été posée à un gestionnaire de portefeuille. Parce que nous voulons tous êtres sûrs que notre argent est géré par des gens qui comprennent aussi le génie civil ? Qui sait !

2. « Si vous pouviez avoir un super pouvoir, lequel choisiriez-vous, et pourquoi ? »

Bien sûr, il est essentiel que toute créatrice de mode connaisse son super pouvoir ! J’espère qu’elle a répondu « le pouvoir de décrocher cet emploi ! ».

3. « Si vous étiez une carotte dans une salade composée et qu’une fourchette se dirigeait vers vous, que feriez-vous ? »

Les agences de publicité sont connues pour leurs questions bizarres ; celle-ci a été posée à un potentiel rédacteur publicitaire. Il est toujours utile de tester votre imagination !

4. « Quelle est votre plus grand défaut selon votre père ? »

Nous y voilà ! Une question mélodramatique pour un éventuel éditeur. Le but est-il de découvrir vos problèmes familiaux ? Certainement pas. Mais c’est une question difficile parce qu’elle est personnelle.

5. « Comment vous décririez-vous en cinq mots ? »

Cette question a été posée à une femme faisant partie d’une sororité. Les mots choisis (une phrase complète ou cinq mots à la suite ?) peuvent être assez révélateurs.

6. « Que feriez-vous si vous étiez en train de passer votre permis et que le superviseur vous prenait en otage ? »

Pardon ? Cette question, posée à un candidat postulant à un emploi de sécurité publique, est la cerise sur le gâteau ! (Et vous allez adorer la réponse, ci-dessous).

Voici maintenant les réponses

Bien que le postulant de la sixième question ait trouvé une super réponse (« Je suivrai la formation que vous m’aurez donnée pour une telle situation ! »), les chercheurs d’emploi peuvent être pris de cours face à ces questions inhabituelles. Jaime Patrick, spécialiste des RH, a eu l’amabilité de nous répondre et de déchiffrer ce qui se cache derrière ces questions d’employeurs. Bien qu’elle ne pose pas elle-même ce genre de colles, elle détaille leur vraie signification :

Elle explique : « La question sur les plaques d’égout permet de déceler leur aptitude à penser sur le vif et leurs compétences analytiques ». La réponse ? Elles sont rondes pour les empêcher de tomber dans la bouche d’égout et pour être faciles à déplacer. Pensez-vous que vous auriez séché face à cette question ? Ne désespérez pas. Selon Jaime, même en répondant « C’est une bonne question » ou « C’est la première fois qu’on me demande ça », vous n’aurez pas tort : cela flatte l’employeur et donne au candidat le temps de répondre.

Qu’en est-il des questions sur les super pouvoirs ou la description en cinq mots ? Il faudrait plus d’une minute pour trouver une bonne réponse.

Les employeurs ne s’attendent pas à une réponse en particulier, mais observent l’aise avec laquelle les candidats y répondent. Leur réaction donne un aperçu de leur personnalité : la réponse est-elle créative ? Ont-ils seulement dit la « réponse attendue » ? Parfois, le but est seulement de vous dérouter : avouez que c’est la première fois qu’on vous pose cette question, respirez un bon coup, et donnez « une réponse mémorable ».

Par exemple, le DRH qui a posé la question de la carotte a dit qu’il fallait bien réfléchir parce qu’elle la pose pour déterminer la réaction du candidat en situation de crise. Si vous vous cachez derrière une feuille de salade, c’est sans doute que vous évitez la confrontation. Si vous décidez de sauter sur la fourchette pour l’attaquer, il est possible que vous soyez trop imprudent. Dans ce cas-ci, rassembler tous les légumes pour attaquer la fourchette montre que vous êtes un joueur d’équipe par excellence ! La question prend maintenant tout son sens, n’est-ce pas ? N’ayez surtout pas peur d’être créatif dans votre réponse.

Et qu’en est-il de la question du père ? Elle permet de déterminer votre introspection et votre humilité. Jaime explique : « Les gens sont souvent plus honnêtes quand ils réfléchissent à ce que quelqu’un d’autre dirait sur eux. Ils ne diront pas que leur plus grand défaut est le perfectionnisme (ce qui est d’ailleurs une réponse des plus agaçantes pour un recruteur !) ». Admettre un « vrai » défaut révèle force de caractère et autocritique.

« Ces questions inhabituelles révèlent la réelle personnalité du candidat, et non celle qu’il a répétée »

Jaime conseille : « Restez calme et montrez que vous pouvez gérer n’importe quelle situation. Gardez toujours votre sang-froid. Ces questions inhabituelles révèlent la réelle personnalité du candidat, et non celle qu’il a répétée ».

Et LA question à laquelle vous devez toujours savoir répondre !

Jaime aime poser la question classique : « Pourquoi voulez-vous travailler pour nous ? », et encourage tout le monde à réfléchir à une réponse. La question jauge l’enthousiasme du candidat et sa connaissance de l’entreprise. Jaime insiste : « Visitez au moins la colonne “À propos” du site de l’entreprise avant d’aller à l’entretien ! »

Prenez du temps pour en savoir plus sur l’entreprise. Si, par exemple, vous postulez à une entreprise cherchant à s’implanter en Angleterre dans les prochaines années, vous pouvez dire que votre « défaut » est l’anglais, mais que vous prenez actuellement des leçons pour vous améliorer. Cela montre votre anticipation, votre soif d’apprendre, et votre effort de renseignement. Ainsi, votre défaut peut devenir une force.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]