Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Où va-t-on ce week-end ? À Chenonceau

© Yvan Lastes CC
© Yvan Lastes CC
Partager

Aleteia a dégoté pour vous les meilleures adresses en France pour passer un séjour mémorable.

De quoi s’agit-il ?

De ses jambes fines, blanches et galbées, ce château gracieux enjambe le Cher depuis le début du XVIe siècle. Un important chantier de restauration extérieure, sur les charpentes, toitures et façades, a redonné au château sa blancheur d’origine. Il s’agit de  l’une des plus célèbres – et parmi les plus belles – constructions du Val de Loire qui peut aussi s’enorgueillir de disposer de magnifiques jardins, en partie imaginés par Catherine de Médicis. Bien meublé et chaque jour royalement fleuri, le « château des Dames » offre aux visiteurs un beau voyage dans l’Histoire de France, de la période où les rois habitaient les châteaux de la Loire, jusqu’à la première Guerre mondiale dont une longue galerie du château, transformée en hôtel de campagne, garde encore le souvenir.

Qu’est-ce que cela n’est pas ?

Un château fort médiéval avec herse, mâchicoulis et meurtrières. Ici, c’est un certain art de vivre à la française qui a prévalu.

À quoi cela sert-il ?

À exposer certaines des peintures de grands maîtres tels Murillo, Le Tintoret, Nicolas Poussin, Le Corrège, Rubens, Le Primatice, Van Loo… Ainsi qu’une rarissime sélection de tapisseries des Flandres du XVIe siècle. À enchanter aussi ceux qui goûtent l’agencement, les couleurs et les odeurs des beaux jardins : conservant leurs structures originelles, les jardins de Diane de Poitiers et de Catherine de Médicis permettent en effet de redécouvrir la grande tradition française de l’aménagement des jardins.

Qui en est à l’origine ?

L’histoire du château de Chenonceau commence, semble-t-il, au début du XIIIe siècle, sous l’égide de la famille des Marques. Ce premier château est détruit aux alentours de 1411. Vingt ans plus tard, un château médiéval est reconstruit mais à la fin du XVe siècle, la famille Marques est désargentée et Thomas Bohier, bourgeois récemment anobli, devient propriétaire de la seigneurie en 1496. Le château actuel fut bâti en 1513 par Katherine Briçonnet, son épouse, puis embelli successivement par Diane de Poitiers et Catherine de Médicis. Le « Château des Dames » fut sauvé des affres de la Révolution française par Madame Dupin. Le château privé le plus visité de France est aujourd’hui encore dirigé par une femme, Laure Meunier ; c’est à elle que l’on doit le choix des expositions faites dans la Grande galerie choisies selon une ligne précise : « le nivellement par le haut ! ».

Est-ce catholique ?

Non, exceptée la chapelle, qui se visite dès l’entrée, consacrée en 1518 par le beau-frère de Thomas Bohier, le cardinal Antoine Briçonnet, alors archevêque de Bourges.

À qui est-ce destiné ?

À toute la famille. Il y a notamment un labyrinthe composé d’arbustes qui ravira les enfants.

Est-ce bien ?

Jugez-en par vous-mêmes avec cette liste : la chambre des cinq reines, le salon Louis XIV, la Grande galerie qui donne sur le Cher, les étonnantes cuisines construites dans les piles du pont et qui ne demandent qu’à fonctionner, le Cabinet Vert de Catherine de Médicis où l’on imagine la rédaction de quelque missive secrète…

Est-ce cher ?

De 10 à 13 euros, château et jardin avec une brochure (en 16 langues) pour guide. De 14 à 17,50 euros avec audioguide (en 11 langues). Le tarif réduit concerne les enfants qui ont entre 7 et 18 ans. L’audioguide vous emmènera en voyage dès la chapelle puis dans les chambres et les salons en passant par la cuisine. En longeant le vieux donjon et les restes du moulin fortifié médiéval, en déambulant dans le jardin de Diane de Poitiers, vous retrouverez Voltaire, Marivaux, Montesquieu, Buffon et Rousseau..

Est-ce loin ?

Le Château est situé en Touraine, sur le Cher, à 214 kilomètres de Paris, 34 kilomètres à l’est de Tours, à 10 kilomètres au sud d’Amboise. Durée du trajet, au départ de Paris : 2 heures de voiture par l’autoroute A10 (sortie Blois ou Amboise); 1 heure par T.G.V. Paris-Montparnasse / Saint-Pierre-des-Corps (Tours); 1 heure par TGV Paris-Aéroport Roissy-CDG / Saint-Pierre-des-Corps (Tours) ; 25 minutes par TER Tours-Chenonceaux. La gare SNCF est située à 400 mètres de la billetterie !

Quand s’y rend-on ?

Le Château est ouvert tous les jours de l’année, de 9h à 20h à la belle saison. Attention : c’est le château de France le plus visité après celui de Versailles ! Choisissez bien sûr la saison où les fleurs s’épanouissent le plus.

La cerise sur le gâteau ?

En juillet et en août (les vendredi 12, samedi 13 et dimanche 14), de 21h30 à 23h30, découvrez Chenonceau de nuit. À vous les jardins illuminés, accompagnés par la musique d’Arcangelo Corelli, maître du classicisme italien, dans la douceur des soirées d’été (tarif entrée individuelle de la « Promenade Nocturne » : 6 euros).

Le bon plan ?

Le tour en barque entre les arches de pierre du château n’est plus possible depuis les dernières grandes crues. En revanche, le « Pass 4 Châteaux autour de Chenonceau » permet de profiter d’une petite réduction pour visiter le château royal d’Amboise, le Clos Lucé Parc Léonardo da Vinci  et les châteaux de Chenonceau et de Chambord (45,50 euros).

Un site (pour ceux qui ont besoin de voir pour y croire) : http://www.chenonceau.com/
Un livre : Le château de Chenonceau : L’histoire, l’architecture, les jardins (Beaux Arts Éditions)
Un téléphone (pour ceux qui ont besoin d’entendre pour y croire) : +33 (0)2 47 23 90 07
Une adresse spatiale (pour le GPS) : 47 19 34 N 01 04 17 E
Une adresse postale (pour vous) : Château de Chenonceau/ 37150 CHENONCEAUX

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.