Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Nos 3 conseils pour vivre plus simplement

© Steven Errico / Getty
Partager

Le minimalisme : enfin une mode utile !

Ce n’est pas vraiment un courant nouveau, pourtant les « hipsters » et autres ambassadeurs autoproclamés de notre génération semblent rechercher le style minimaliste, tant dans les vêtements que dans la décoration, ou la musique.

Simplicité volontaire et harmonieuse

Le minimalisme peut en effet s’avérer être un pas vers un mode de vie plus sain, voir même plus chrétien. On s’explique : être minimaliste dit-on, c’est aller à l’essentiel, se délester du superflu pour atteindre une simplicité volontaire et plus harmonieuse.

Il existe pourtant un fossé entre la règle franciscaine, dont le mot d’ordre est la simplicité dans son état le plus brut, et la mode relayée par les divers blogueurs et bloggeuses persuadés d’avoir saisi tout l’intérêt de cette sobriété heureuse. Un point commun les unit pourtant, la quête du bonheur par le détachement et l’ordre.

Nous avons glané pour vous 3 astuces minimalistes pour simplifier votre quotidien tout en cultivant chrétiennement la notion d’esprit de pauvreté et de simplicité :

1 – Commençons par le plus repris sur la toile : le projet 333. Il s’agit de se défaire du surplus de vêtements qui encombre vos placards. On ne s’autorise que 33 pièces (accessoires, sacs et chaussures compris mesdames !) pour 3 mois. On renouvelle ainsi sa garde robe tous les trois mois pour s’adapter aux saisons, en apprenant à choisir précisément les vêtements nécessaires, et non les coups de cœur que l’on ne porte que deux ou trois fois. Il va sans dire qu’on ne jette pas les vêtements dont on se sépare à ce moment là, on en profite pour les donner au Secours Catholique !

2 – Le grand ménage : le rangement par le vide a toujours été connu pour être efficace. Il s’agit d’arpenter chacune des pièces de votre maison avec deux sacs : l’un reçoit tout ce dont vous consentez à vous débarrasser pour la poubelle, l’autre tout ce qui n’est pas à sa place dans cette pièce. Ce premier passage terminé, on s’attaque au tri plus spécifique. Tout objet qui n’est pas utile, ou qui ne vous a pas servi depuis plus d’un an finit dans un carton. Laissez vous trente jours avec ce carton dans un coin de la maison. Si en effet vous n’avez de nouveau eu besoin d’aucun de ces objets, faites en don à une association qui en à besoin !

3 – Réparez les objets brisés. On trouve toujours plus rapide, plus simple, plus commode de jeter puis de racheter, surtout si l’objet en question ne coûte pas cher. La société de consommation actuelle nous y pousse. Pourtant la plupart du temps, il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme d’ingénieur pour bricoler un peu… La génération de nos grands parents ne jetaient rien, ils réparaient. C’est cette mentalité aussi qui fait durer les mariages parfois fragiles plutôt que de les jeter dans la poubelle du divorce.

Vous trouverez mille autres projets minimalistes en cherchant un peu, nos voisins américains peuplent le web de blogs à ce sujet. Bien qu’il ne soit pas spécialement chrétien, l’un d’eux se démarque, et donne plusieurs bonnes idées pour rendre son quotidien plus minimaliste, il se nomme Be more with less. Sinon, il vous reste la vie de saint François !

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]