Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 16 avril |
Saint Benoît-Joseph Labre
home iconTribunes
line break icon

« Soyons Français, et soyons aussi des catholiques »

Mgr Pascal Wintzer - Publié le 15/08/16

Français de France

Français de France, si je puis dire, nous avons un lien presque charnel à notre pays. Nous voulons avant tout sa réussite, même si nous succombons parfois à cette maladie bien française de dénigrer notre pays, son histoire, sa culture, si nous nous complaisons à repérer et à dénoncer ses tares.

La question est difficile, est-ce que l’on peut dire qu’il y a Français et Français ? Français de souche, Français au carré et Français d’adoption ? Et cela, même si, juridiquement, quant à la nationalité en particulier, les citoyens français sont tous égaux devant la loi, quelle que soit l’ancienneté de cette nationalité. En tout cas, mesurons que le lien à un pays n’est pas le même pour certains et pour d’autres. Le lien juridique et le lien affectif, le lien culturel, peuvent différer.

Il revient certainement aux vieux Français, comme je le suis, de faire aimer son pays, d’en être fier, de vouloir qu’il soit estimé et désiré par d’autres populations qui ont choisi d’y résider et que le pays a choisi d’intégrer.

L’urgence d’aimer la terre où l’on se trouve

Formuler une prière pour la France peut dès lors se faire différemment selon qui nous sommes et notre lien au pays ; il y a donc une manière de parler, de s’exprimer qui doit permettre à chacun de se sentir concerné par la prière. Il faut que notre prière puisse associer pleinement ceux qui sont Français depuis des générations, ceux qui le sont devenus plus récemment et ceux qui, sans être Français, résident et travaillent dans notre pays.

Nous savons combien il est urgent et important que chacun puisse aimer la terre où il se trouve.

La Vierge Marie n’est pas citoyenne française

Enfin, si cette prière est faite le 15 août, en la fête de l’Assomption de la Vierge Marie, ceci souligne d’autant qu’il y a nécessairement une distinction entre cette fête de Marie et la France.

Marie, si elle est en effet la sainte patronne de notre pays, si nous croyons que nous pouvons compter sur sa prière, n’est pas, si j’ose dire, une citoyenne française ! Elle n’est d’ailleurs citoyenne d’aucun pays, elle est donnée à tous, par son Fils, comme une Mère.

C’est la parole que le Seigneur adresse à Marie et à Jean sur la croix : « Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : ‘’Femme, voici ton fils.’’ Puis il dit au disciple : ‘’Voici ta mère.’’ Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui » (Jean 19, 26-27).

Soyons Français et catholiques

Et puis, notre prière est celle de catholiques. Si nous sommes chacun, chacune, citoyens d’un pays, nous sommes aussi membres d’une Église universelle ; nos frères et nos sœurs dans la foi sont membres de tous les pays du monde et de toutes les cultures. Des événements comme les JMJ donnent à ceux qui y participent de l’éprouver très concrètement. L’amour pour sa patrie, légitime, naturel, nécessaire, doit se conjoindre à l’amour et à l’estime pour l’ensemble de l’humanité et de la création. La réussite d’un pays ne pourra jamais se faire par l’oubli ou l’échec des autres.

Comme on le chantait dans la passé, soyons Français et soyons aussi des catholiques.

  • 1
  • 2
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
3
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
4
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
5
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
6
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
7
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement