Aleteia

Rencontrez le groupe qui a joué aux JMJ… Mais aussi aux côtés de Snow Patrol et Switchfoot

Partager
Commenter

Découvrez l'histoire de Cardiac Move, groupe lié à la ville de Međugorje et à Jean Paul II.

Cecilia a récemment eu la chance de discuter avec Johannes Krysl et Emanuel Gollegger, du groupe Cardiac Move, après leur performance au concert Hallelujah à Cracovie. Le groupe, qu’on pourrait surnommer le U2 autrichien, a maintenant joué à cinq JMJ. Hors de ces événements catholiques, le groupe a reçu le Newcomer Award 2009 en Autriche et a joué aux côtés de Switchfoot, Kid Rock et Snow Patrol.

Cette étrange combinaison de performance pour des pélerins aux JMJ et pour les danseurs enivrés aux concerts de Kid Rock est emblématique de la mission du groupe, qu’ils ont bien voulu partager avec nous.

Cecilia : Vous nous avez parlé du puissant outil qu’est la musique pour atteindre les jeunes. Comment cherchez-vous à accomplir cela en tant que groupe ?
Johannes Krysl (Cardiac Move) :
La musique transporte des émotions. Un musicien endosse donc une sorte de responsabilité. Où emmenez-vous vos fans ? Que leur donnez-vous ? Nous ne disons pas aux gens de faire telle ou telle chose. Il s’agit plutôt de poser des questions. Demander : « Pourquoi sommes-nous ici ? Quel est votre but dans la vie ? D’où venons-nous ? ».

L’art englobe le bon, le vrai et le beau ; il permet de présenter Jésus. Nous avons voulu faire de la musique pour atteindre les gens. Nous aimons U2 parce qu’ils sont entre les lignes : nous ne voulons pas prier et adorer, mais inciter les gens à poser des questions. Et en tant que groupe qui est resté soudé, nous pouvons partager notre foi aux gens qui nous en parlent.

Le partage de la foi par la musique a-t-il toujours été votre mission, ou est-ce quelque chose qui a évolué avec le temps ?
Emanuel Gollegger (Cardiac Move) : C’était l’une de nos idées principales quand nous nous sommes formés. Le batteur et moi jouions dans le même groupe pendant un temps. Nous buvions beaucoup et jouions de la musique hardcore. Puis nous sommes allés à Međugorje, en Bosnie-Herzégovine, et avons vécu une expérience forte. En revenant, nous savions que nous devions faire autre chose. Nous avons donc formé un groupe avec Johannes, et les autres nous ont rejoints petit à petit.

Vous avez introduit votre prestation avec des mots de Jean Paul II. Qu’est-ce que cela signifie pour vous d’être ici à Cracovie, et est-ce que le pape a un impact sur vous ?
Johannes : Saint Jean Paul II a été mon pape depuis le début. Je suis né en 1981, j’ai donc grandi avec lui. Mes parents m’ont dit qu’ils étaient allés à Rome parce qu’ils n’arrivaient pas à avoir un enfant. Ils ont prié et prié, puis sont allés et Rome et… Et je suis né. Il représente un grand compagnon du groupe. Il est notre intercesseur et notre inspiration.

Vous pouvez trouver The Larchmont, dernier album de Cardiac Move, sur iTunes.

Pour suivre vos artistes préférés et découvrir de nouvelles musiques tous les jours, suivez Cecilia ici mais aussi sur Facebook.

 

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]