Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Moi, me confesser à un homme ? Jamais !

© Götz Keller-cc (modified)
Partager

Je le fais juste à Dieu, et c’est tout.

Que nous enseigne la Bible à propos du pardon des péchés ?

  1. Jésus pardonne les péchés
    Si dans l’Ancien Testament le pardon des péchés est un droit uniquement dévolu à Dieu, dans le Nouveau Testament il apparaît une figure au côté de Dieu le Père qui pardonne aussi les péchés : Jésus.
  1. Jésus a confié le pouvoir de pardonner les péchés exclusivement à ses apôtres
    Il voulait que la réconciliation avec Dieu passe par le chemin de la réconciliation avec l’Église.
  1. Les apôtres ont communiqué ce pouvoir divin à leurs successeurs
    Et ce par l’imposition des mains. Les apôtres avaient eux aussi conscience que Jésus Christ avait la claire intention d’assurer la perpétuation de l’Église après leur mort. Il leur a donc confié le ministère de la réconciliation. Les évêques, ou successeurs des apôtres, et les prêtres qui œuvrent auprès des évêques continuent d’exercer ce ministère. Ils ont le pouvoir de pardonner les péchés « au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit ».

Questions posées par d’autres Églises à propos de la confession

  1. Comment les catholiques peuvent-ils affirmer que les prêtres peuvent pardonner les péchés ?
    L’Église catholique accepte l’autorité divine que Jésus a laissée entre les mains des Douze apôtres et de leurs successeurs légitimes car le Christ voulait que ce don soit transmis à tous et pour toujours. Et les successeurs des apôtres (les évêques), l’ont transmis aux prêtres.
  1. Pourquoi confesser ses péchés à un prêtre si Jésus les pardonnait simplement ?
    Il est vrai que Jésus pardonnait les péchés sans même les écouter en confession. Mais Il lisait dans le cœur des personnes. Comme le péché touche Dieu, et l’ensemble de l’Église du Christ, Il voulait que le chemin de la réconciliation passe par l’Église représentée par ses évêques et prêtres. Et comme ils ne peuvent lire dans le cœur des gens, il est logique que le pécheur exprime ses péchés. Il ne suffit pas de prier Dieu dans le silence de l’intimité. Puis le prêtre, guidé par l’esprit de Jésus qui pardonne toujours, prononce l’absolution. C’est un véritable jugement qui est prononcé à l’égard du pécheur repenti. Aux yeux de Dieu, ces péchés n’existent alors plus. Au vu de la délicatesse et de la grandeur du mystère du pardon, le prêtre est ainsi tenu au secret absolu.
  1. « Pourtant, le prêtre est un pécheur, comme nous », rétorqueront certains
    Mais les Douze apôtres étaient eux aussi des pécheurs. Pourtant, Jésus leur a donné le pouvoir de pardonner, de consacrer son Corps et d’annoncer sa Parole aux pécheurs, pour que sa bonté et sa miséricorde rayonnent sur tous.Le prêtre pardonne les péchés pour la seule raison qu’il a reçu de Jésus-Christ ce pouvoir. Le confesseur n’est pas le maître, mais le serviteur du pardon de Dieu. Lorsqu’il dit : « Je te pardonne », il ne se réfère pas à sa propre personne, mais à la Personne du Christ qui intercède en lui.

Quelles sont les autres différences entre catholiques et protestants à l’égard du pardon ?

Le protestant prie Dieu, demande pardon, et dit qu’il est pardonné par le Seigneur. Mais comment le saurait-il véritablement ?

En revanche, le catholique, après la confession, reçoit l’absolution du prêtre au nom du Père. Il a donc toute certitude d’être pardonné et peut aller en paix. En se confessant, il rencontre une personne qui lui parle au nom de Dieu, suscite en lui la réflexion et un changement de vie.

N’aillez pas peur de découvrir ce grand trésor de la confession, et qu’elle soit bénéfique à votre vie spirituelle !

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]