Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Du 22 au 25 août, participez au grand pèlerinage de Rocamadour !

Sanctuaire de Notre-Dame de Rocamadour © DR
Sanctuaire de Notre-Dame de Rocamadour © DR
Partager

Partez célébrer le 850e anniversaire de la découverte du corps de saint Amadour...

En route vers le sanctuaire millénaire de Rocamadour, marchez et priez saint Amadour et Notre-Dame de Rocamadour, mère de miséricorde. Répondez à l’appel du pape François à partir en pèlerinage en vous mettant en marche du 22 au 25 août. Perchée à flanc de falaise, l’incroyable cité mariale accueille depuis plus de mille ans les pèlerins en nombre.

Le retour des reliques de saint Amadour

L’origine du pèlerinage de Rocamadour est très lointaine. Dès le début du XIIe siècle, le pape Pascal II évoque l’existence du pèlerinage « à la bienheureuse Vierge Marie de Rocamadour ». Aux côtés de Jérusalem, Rome et Saint-Jacques de Compostelle, Rocamadour devient l’un des quatre lieux saints de la chrétienté. En 1152, un sanctuaire est édifié par Géraud d’Escorailles, abbé de Saint-Martin. La Voie sainte, composée de deux cent seize marches que les pèlerins gravissaient à genoux, mène alors à la basilique où trône la Vierge noire. Les pèlerins se multiplient après la découverte en 1166 du corps intact de celui que la tradition nommera saint Amadour, un ermite dévoué à la Vierge. Dans la crypte de la basilique les reliques du saint sont exposées.

Saint Louis et sa mère Blanche de Castille se rendront eux-mêmes en pèlerinage à Rocamadour en 1244 pour demander le bonheur de la France. Depuis 1970, la vénération publique des reliques s’est arrêtée et ce n’est qu’à la suite du grand pèlerinage national de cette année qu’elle reprendra. À l’occasion de la procession aux flambeaux du 25 août au soir et de la messe solennelle du 26 août, les fidèles pourront de nouveau se recueillir devant les reliques de façon permanente.

L’appel au pèlerinage du pape François

« Le pèlerinage est un signe particulier de l’Année Sainte : il est l’image du chemin que chacun parcourt le long de son existence. (…) Pour passer la Porte Sainte à Rome, et en tous lieux, chacun devra, selon ses forces, faire un pèlerinage. Ce sera le signe que la miséricorde est un but à atteindre, qui demande engagement et sacrifice. Que le pèlerinage stimule notre conversion : en passant la Porte Sainte, nous nous laisserons embrasser par la miséricorde de Dieu, et nous nous engagerons à être miséricordieux avec les autres comme le Père l’est avec nous. »

Dans sa Bulle d’indiction du jubilé extraordinaire de la miséricorde, le pape François nous invite tous à vivre un temps de pèlerinage. Le grand pèlerinage de Rocamadour est l’occasion de répondre à cet appel en se mettant en marche, d’autant plus que, comme l’explique Monseigneur Laurent Camiade, évêque du diocèse de Cahors : « L’année de la miséricorde coïncide, sans que nous l’ayons prévu, avec le 850e anniversaire de la découverte du corps intact de saint Amadour en qui beaucoup ont cru reconnaître la figure évangélique de Zachée, selon la légende, retiré en Quercy pour prier la Vierge Marie, mère de miséricorde. Cet anniversaire s’intègre donc facilement dans la célébration du jubilé de la miséricorde ».

En route vers Rocamadour : le grand pèlerinage du mois d’août

Cette année, c’est à votre tour de marcher et prier vers le sanctuaire. Huit chemins sont proposés aux départs de Bretenoux, Cardaillac, Gignac, Marcilhac-sur-Célé, Nadillac, Salviac, Sarrazac et Terrou. Du 22 au 25 août, parcourez entre 35 kilomètres et 45 kilomètres aux côtés d’un âne porteur de la Vierge Noire et d’autres pèlerins.

Carte du pèlerinage de Notre-Dame de Rocamadour 2016 © Sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour
Carte du pèlerinage de Notre-Dame de Rocamadour 2016 © Sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour
Carte du pèlerinage de Notre-Dame de Rocamadour 2016 © Sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour

Découvrez le programme :

Grand pèlerinage saint Amadour – le programme du 22 au 25 août :

22 août : Départ du pèlerinage à 8h45. Le soir : veillée de prière et de louange

23 août : Pèlerinage. Le soir : veillée d’enseignement

24 août : Pèlerinage. Le soir : veillée « miséricorde » : courte prédication adoration et confession

25 août : Arrivée du pèlerinage. 18h : première vêpres solennelles. 21h : procession aux flambeaux en présence des reliques. 22h : messe à la basilique, puis vénération des reliques toute la nuit.

Solennité de la saint Amadour – 26 août :

8h30 : Laudes

9h30-10h30 : Vénération des reliques

10h30 : Chapelet

11h : Messe pontificale

12h30-18h : Vénération des reliques

15h : Chapelet de la Divine Miséricorde

17h : Messe devant les reliques

18h : Vêpres solennelles en présence des reliques

20h30 : Concert de clôture du Festival de Rocamadour

Inscription au pèlerinage :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSd4fz2QEnhpYx90ckHNoXW_e8dteLtY2wxI-W6YJENvLSattQ/viewform

 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]