Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconFor Her
line break icon

Comment obtenir une "bonne délivrance" quand on est enceinte ?

Angélique Provost - Publié le 10/08/16

Quelques idées pour se rapprocher du Bon Dieu pendant la grossesse.

Voici quelques petites astuces, pour vous, ou bien pour cette bonne amie enceinte que nous avons tous dans notre entourage !

Ces neufs mois d’attente avant la rencontre du petit miracle sont très médicalisés. Ce n’est pas un mal, il nous faut savoir profiter des bonnes avancées de la science. Cependant, il convient aussi de voir cet « avent » comme celui qui précède Noël. Il est certes un peu plus long mais il reste un réel temps de préparation spirituelle à la naissance non seulement de l’enfant, mais de la famille chrétienne dans son accomplissement le plus parfait, du fait du fruit éclos de l’amour tant physique que spirituel de ses parents.

Bien sûr, l’Église ne laisse pas la future maman seule pendant ces mois bénis. Que lui offre-t-elle donc ?

Les saints patrons et saintes patronnes

Il n’y en a pas qu’un, bien au contraire, ils se battent entre eux pour veiller sur votre petit trésor :

– Sainte Catherine d’Alexandrie, qui pria une heure tout juste avant son horrible martyre, pour protéger chacun de tous les dangers, et en particulier les femmes enceintes des fausses couches ;

– Sainte Marguerite d’Antioche, dont le culte a été rapporté par les croisés comme protectrice des femmes enceintes et en couche ;

– Saint Ulrich, protecteur des maladies infantiles, puisqu’il ressuscita un enfant de la famille dont il était hôte pendant l’un de ses voyages ;

– Saint Gérard Majella, qui fut accusé par une femme d’être le père de son enfant. Il se retira dans le silence pour se préserver et préserver la jeune femme de tout scandale (la jeune femme retira par la suite son faux témoignage). Il est depuis le saint patron le plus reconnu des femmes enceintes, on le prie souvent au moyen d’une neuvaine prisée des futures mamans !

– Sainte Colette enfin, et nous vous recommandons chaleureusement l’ouvrage de Mère Marie Séraphine du cœur de Jésus, paru aux Éditions Rassemblement à son image, intitulé Un mois avec sainte Colette.

Et puisque nous parlons de livres à conseiller, n’oublions surtout pas de citer le petit guide spirituel d’Élise Landon Préparation à la naissance, neuf mois avec Dieu, publié chez Artège, qui propose des méditations mensuelles sur des textes bibliques.

Le secours de la Très Sainte Vierge Marie

Il existe en Bretagne un petit village du nom de Quintin, où l’on conserve dans un beau reliquaire la ceinture de la Sainte Vierge. C’est un trésor revenu tout droit de Terre Sainte par les mains de Geoffroy Botherel. La ceinture fut pendant longtemps transportée dans chaque foyer abritant une femme enceinte jusqu’à  ce qu’on cesse cette tradition, risquant d’user la relique, pour prendre comme habitude d’envoyer aux femmes le demandant une ceinture, faite de tissu, préalablement posée et bénie sur la relique vénérée.

Mesdames, n’hésitez pas à écrire au prieuré de saint Quintin, qui se fera un plaisir de vous envoyer prières et ruban contre une petite offrande de votre part, à cette adresse : Paroisse Notre-Dame de Délivrance, 9 rue Notre Dame, 22800 Quintin

Du soutien pour les Parisiennes…

Pour les Parisiennes seulement, il existe une très bonne maternité catholique dans la capitale, la maternité Sainte-Félicité. Elle propose une préparation spirituelle à la naissance, et donne aussi des conférences à l’Institut de la Famille au Collège des Bernardins.

Et pour les Toulousaines aussi !

On trouve également une ceinture de bonne délivrance à la basilique Notre-Dame de la Daurade à Toulouse. Elle abrite en effet une Vierge Noire portant le titre de Notre Dame de la Délivrance. C’est sous ce patronage qu’est apparue la tradition de faire porter aux femmes enceintes une longue ceinture de satin blanc. Aux pieds de la statue ondule un ruban portant ses mots : « Recevez et portez avec confiance cette ceinture bénite comme signe de ma protection maternelle et comme gage d’une heureuse délivrance… »

Tags:
bébéFamillegrossesse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement