Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

71e anniversaire des bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki. La paix, plus que jamais dans les cœurs

Partager

"Plus jamais les uns contre les autres (…) Plus jamais la guerre !", lançait le Bienheureux Pape Paul VI en 1965 à la tribune de l’Onu.

Ces 6 et 9 août marquent le 71e anniversaire des bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki. Il y a 71 ans, le 6 août 1945, la grande ville japonaise d’Hiroshima disparaissait dans le feu de la première attaque nucléaire de l’Histoire. On estime à 140 000 le nombre de morts, au moment de l’impact puis sous les effets de l’irradiation dans les semaines qui suivirent. Trois jours plus tard, l’armée américaine larguait sur l’île une seconde bombe au plutonium, cette fois sur la ville portuaire de Nagasaki, tuant quelque 74 000 personnes. Parmi elles, de nombreux chrétiens, Nagasaki étant la ville d’implantation du christianisme au Japon.

À l’approche de cette commémoration, une rencontre interreligieuse a été organisée à Tokyo, sur les questions de sécurité et de désarmement, alors que le thème de réarmement prend de plus en plus d’ampleur dans les débats politiques de l’archipel. Le Saint-Siège était représenté par le père jésuite Michael Czerny, membre du Conseil pontifical Justice et Paix, qui s’est ensuite rendu à Hiroshima.

Grâces du pardon et de la réconciliation

Concélébrant ce samedi 6 août une messe à la cathédrale de cette ville frappée en 1945, le père Czerny a appelé à prier pour les victimes de toutes les formes de guerre et de terrorisme, en évoquant la célèbre expression du Bienheureux Pape Paul VI en 1965 à la tribune de l’Onu : « Plus jamais les uns contre les autres (…) Plus jamais la guerre ! ». Cette journée marque aussi le 38e anniversaire du décès de ce pape béatifié par le pape François en 2014.

Le père Czerny a rappelé que le Jubilé de la Miséricorde donne une occasion de « revisiter les moments de péché et de tristesse de nos vies », pour « permettre à la grâce aimante de Dieu d’entrer avec pardon et guérison », souhaitant que les « grâces du pardon, de la réconciliation, de la solidarité et de l’espoir » touchent tout le peuple japonais.

Prière continue

Les catholiques japonais vont prier pour la paix pendant dix jours, du 6 au 15 août. Comme tous les ans à ces dates, les seize diocèses du Japon proposent un programme pour se souvenir du drame causé par la guerre et méditer sur la paix. Les fidèles s’inscrivent par créneaux de trente minutes auprès de l’évêché « pour être sûrs que la prière ne s’interrompra pas ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.