Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La foi trouve sa place aux Jeux olympiques de Rio

© Alexey Filippov / Sputnik
© Alexey Filippov / Sputnik
Partager

Les organisateurs ont offert un lieu de prière aux athlètes.

Au vu du portrait que les médias dressent des nombreux athlètes des Jeux olympiques, les spectateurs pourraient penser que le sport est leur religion, et le corps leur dieu.

Mais le fait que les organisateurs aient créé un lieu réservé aux services religieux dans le village olympique et paralympique, à Rio de Janeiro, est la preuve que de nombreux athlètes croient en une force supérieure.

Création d’un centre interreligieux aux JO

Quand, ce vendredi 5 août, le monde entier réglait sa télévision sur la diffusion de l’exceptionnelle cérémonie d’ouverture des jeux de la XXXIe Olympiade à Rio, un lieu beaucoup plus calme a accueilli de simples liturgies religieuses. En effet, selon le journal américain Deseret News, un « centre interreligieux » offre un soutien spirituel et religieux aux athlètes de toute religion, notamment chrétiens, musulmans, juifs, hindous et bouddhistes. Ces services se dérouleront tous les jours jusqu’au 21 septembre.

Selon le site des JO, les cinq religions disposent de lieux de prière ouverts en continu, chacun d’entre eux pouvant accueillir jusqu’à cinquante personnes et plusieurs aumôniers.

« Équilibre entre le physique et le spirituel »

Le père Leandro Lenin, prêtre catholique coordonnant cette initiative, a confié : « Notre travail est d’offrir aux athlètes un lieu dans lequel ils pourront trouver réconfort et paix spirituelle, quelle que soit leur religion. C’est un symbole de paix, de fraternité et de solidarité humaine. Nous croyons tous aux vertus du dialogue et de la fraternité interreligieuse ».

En plus de cela, le centre offre également la possibilité de prier en groupe ou individuellement.

Le rabbin Elia Haber, également impliqué dans ce projet, a assuré : « Nous souhaitons offrir un équilibre entre le physique et le spirituel. Il très important que les athlètes travaillent là-dessus ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]