Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Nos chères églises de France (2/10). La trouvaille de Prosper Mérimée

© public domain
Partager

La sélection de l'été des églises insolites du paysage chrétien français.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

En partenariat avec le site Belles églises, Aleteia a choisi de vous faire découvrir une sélection d’églises françaises tout au long de l’été. Chaque semaine, découvrez leurs particularités dans une fiche détaillée.

Attention chef-d’œuvre ! Ce prieuré fut fondé par l’abbaye Saint-Rigaud (Saône-et-Loire) au XIe siècle. Soutenu par les seigneurs de Thil, il accueille les reliques de saint Thibault, un jeune saint champenois, du XIe siècle au XIIIe. Il devient alors un haut lieu de pèlerinage mais subit les affres de la guerre de Cent Ans. Il faut attendre le milieu du XIXe pour qu’il soit remarqué par Prosper Mérimée, le célèbre archéologue français. Le prieuré fait alors l’objet d’une restauration en 1844 par Eugène Viollet-le-Duc. Les travaux sont réalisés entre 1848 et 1850. Une nouvelle restauration de l’église a eu lieu de 2010 à 2013 : l’extérieur du chœur et la toiture ont été refaits et les murs nettoyés.

À noter que ce prieuré devenu église paroissiale, reçoit plus 15 000 visiteurs par an. Rien de surprenant, c’est une véritable merveille. Jugez plutôt : l’édifice possède un portail du XIIIe tout à fait remarquable. L’intérieur tout aussi surprenant abrite des trésors : abside gothique, retable polychrome du XIVe, gisant du XIIIe, et châsse de saint Thibault dans la chapelle Saint-Gilles

À ne pas manquer à l’extérieur

L’église comporte sur le côté nord un remarquable portail du XIIIe siècle, avec une statue de saint Thibaut en son centre, revêtu d’habits sacerdotaux, surmontée de scènes de la vie de la Vierge (Dormition, Assomption, Couronnement). Les quatre statues qui l’encadrent sont identifiées comme étant des représentations de l’adolescent Thibault, de son mentor Gauthier, de sa mère Willa et de son arrière-grand-oncle Thibault, archevêque de Vienne (957-1101), qui prophétisa très à l’avance la naissance du saint (lecture de droite à gauche).

À voir absolument à l’intérieur

Le chœur, datant de la fin du XIIIe siècle, est un chef-d’œuvre de lumière de style gothique avec quatre élévations décorées de fines colonnettes.

Une particularité surprenante 

Le chœur de la chapelle est plus haut que le clocher ! Depuis sa reconstruction au XVIIIe siècle, le clocher est plus petit que celui qui existait auparavant !

Contact
Paroisse de Vitteaux
4 place Chanoine Millot
21350 Vitteaux
Tèl. : 03 80 49 60 63

Visites :
Ouverture de mars à novembre, tous les jours y compris les jours fériés de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
Visite guidée : contacter l’association Les Amis de Saint-Thibault-en-Auxois au 03 80 64 61 04.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]