Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les Dominicains : 800 ans mais pas une ride !

Dominicains
Partager

Le Saint-Père a reçu les 74 prieurs provinciaux de l’ordre des Frères Prêcheurs réunis en chapitre général après une année de festivités célébrant ses 800 ans.

Les Dominicains, des hommes de foi et de lettres, des contemplatifs et des missionnaires, des martyrs et des apôtres de la charité. À l’occasion de leur 8e centenaire célébré dans le monde pendant toute l’année 2015 et clôturé en février dernier, le pape François a reçu, ce 4 août, les supérieurs majeurs et le maître de l’ordre des Frères Prêcheurs, Bruno Cadoré, à l’issue de leur chapitre général. Une centaine de personnes, rapporte l’agence I.media, auxquelles le Saint-Père a dit toute sa reconnaissance pour « l’aide et le soutien significatifs » qu’ils apportent à l’Église depuis les temps de la fondation de l’Ordre, en 1215 par l’Espagnol saint Dominique de Guzmàn, fêté chaque année le 8 août.

Ce 8e centenaire, a rappelé le Pape, est l’occasion « d’honorer la mémoire » d’hommes et de femmes qui ont su montrer, au fil des siècles, qu’il existe toujours la « possibilité de se renouveler pour incarner l’Évangile », à « travers la prédication, le témoignage et la charité », les « trois grands piliers » de l’Ordre depuis ses origines. Trois piliers fondamentaux, a-t-il poursuivi, qui ont permis à l’ordre de « consolider » son avenir et de conserver toute « la fraîcheur de son charisme fondateur ».

Les trois piliers fondateurs

« D’abord contempler et ensuite enseigner » : ces paroles de saint Dominique ont en effet su garder toute leur actualité, a ensuite développé le pape François. Elles montrent que « sans une forte union personnelle » avec Dieu, « la prédication aura beau être parfaite et raisonnée, (…) elle ne touchera pas les cœurs, ne pourra pas les changer », alors que c’est ce qu’on attend d’elle. Le prêcheur, a rappelé le Saint-Père, est « un contemplatif de la Parole », mais il doit également regarder son peuple et chercher à le comprendre, car « c’est ce qu’il attend de lui ». Et pour être efficace, a-t-il ajouté, cette prédication doit marcher de pair avec « le témoignage », donnant ainsi la possibilité aux fidèles de recevoir « la Parole dans son intégrité », mais d’expérimenter « également dans leur vie ce dont on leur témoigne ».

Enfin, le prédicateur et le témoin ne doivent pas oublier la « charité », a poursuivi le Pape. L’homme et la femme d’aujourd’hui sont « la chair vivante du Christ, qui crie : “J’ai soif” d’une parole authentique et libératrice, d’un geste fraternel », a-t-il commenté. Ce cri « nous interpelle ». Il doit être ce qui » structure la mission et donne vie aux programmes pastoraux ».

150 000 personnes à gérer dans le monde

Aujourd’hui, l’ordre des Frères Prêcheurs compte près de 6 000 frères, plus de 3 000 moniales réparties dans 247 monastères, 40 000 dominicaines apostoliques dans 119 congrégations, et quelque 100 000 personnes appartenant aux fraternités de laïcs.

Les 75 prieurs des provinces de l’Ordre sont réunis en chapitre général à Bologne, en Italie, jusqu’au 5 août. Chapitre qui revêt une signification particulière, 800 ans après sa fondation.

Dans un message au maître de l’Ordre, le Pape a rappelé aux participants que « la crédibilité de l’Église passe par le chemin de l’amour miséricordieux et compatissant qui donne la vie nouvelle et le courage de regarder vers l’avenir avec espoir » (Radio Vatican).

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]