Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 01 novembre |
Tous les saints
home iconÉglise
line break icon

Gender, hérésie, idolâtrie de l'argent : le pape François voit rouge

Isabelle Cousturié - Publié le 03/08/16

Devant les évêques polonais, le Saint-Père se révolte contre la dérive du monde.

Contre toute attente, le Bureau de presse du Saint-Siège a publié, le 2 août dernier, le texte de la conversation à huis clos que le pape François et les évêques polonais ont eu dans la cathédrale de Cracovie (Pologne), six jours plus tôt. Selon l’agence I.media, le Saint-Siège entendait probablement mettre fin à des rumeurs de la presse italienne qui affirmait que le Pape aurait parlé avec eux de la question des divorcés-remariés. Or, en parcourant le texte officiel de cette conversation, ce sujet n’est jamais abordé.

L’idéologie du gender

En revanche, le Saint-Père a vivement critiqué l’avancée de « l’idéologie du gender » qui est en train de « coloniser » l’Europe, l’Amérique latine, l’Afrique, et certains pays d’Asie, a-t-il dénoncé. Aujourd’hui, « on enseigne cela aux enfants – aux enfants ! », s’est-il écrié d’une voix étranglée. « On leur apprend que chacun peut choisir son sexe. » Et pourquoi ? Le Saint-Père répond : « Parce que les livres appartiennent aux personnes et aux institutions qui te donnent de l’argent ». Avant d’insister : »Oui, on est confronté à une vraie colonisation idéologique (…) soutenue le plus souvent par des pays très influents. Et ceci est terrible ».

Il y a peu de temps, a rapporté le Pape aux évêques polonais, lors d’une conversation, Benoît XVI lui a dit : « Sainteté, c’est l’époque du péché contre Dieu Créateur ». « Ce qu’il a dit, nous devons le penser », a-t-il exhorté, car « Dieu a créé l’homme et la femme, Dieu a créé le monde ainsi… et nous faisons le contraire. (…) C’est l’époque du péché contre de Dieu Créateur ».

L’idéologie de l’argent

À propos d’idéologie, le Saint-Père n’a pas manqué d’évoquer la mort atroce du père Jacques Hamel par les djihadistes de Daesh, dénonçant encore une fois « la mère des corruptions et des guerres : l’idolâtrie de l’argent » qui a enlevé à l’homme et à la femme « sa place au sommet de la Création pour y mettre une idole, l’argent, qui vend et achète tout ».

Les migrants

Et la question des migrants entre dans cette logique de domination, dictée par la corruption. À cela, impossible de donner « une réponse universelle », a souligné le Pape, car « l’accueil dépend de la situation et de la culture de chaque pays », mais le problème est « mondial » et exige un investissement d’énergies de la part de tous. Les évêques polonais ont été invités, avec leurs fidèles, à « prier une fois par semaine devant le Saint-Sacrement pour ceux qui frappent aux portes de l’Europe mais qu’on ne laisse pas entrer ».

Vitalité des paroisses

Répondant aux questions de quatre évêques polonais, le pape François a aussi invité à redonner de l’importance aux paroisses. Il y a certaines « secrétaires qui ressemblent à des “disciples de Satan”, qui effraient les gens », a-t-il alors plaisanté, et « des paroisses qui gardent leurs portes fermées ». Les églises, a-t-il insisté, doivent rester un « lieu de créativité, un lieu de référence » et non des « paroisses-bureaux ».

Déchristianisation

Sur la déchristianisation, rapporte de son côté Vatican Insider, le Pape a relevé une « sécularisation du monde moderne forte, très forte ». À ceux qui prétendent néanmoins voir apparaître « des phénomènes de religiosité, comme si le sens du religieux se réveillait », il répond : « Oui, mais ils peuvent représenter un danger. Car dans un monde aussi sécularisé que le nôtre, le risque est de voir grandir une « spiritualisation gnostique », une « spiritualité subjective, sans le Christ », hérésie contre laquelle l’apôtre Jean lutta dès les premiers temps de l’Église. Pour le Saint-Père, le problème de la déchristianisation est bien plus grave que cette sécularisation : « Enlever le Christ, enlever le Fils. Je prie, je sens… et c’est tout. C’est cela le gnosticisme ».

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
CracoviegenderJMJPape François
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
NICE
Agnès Pinard Legry
Qui sont les trois victimes de l'attentat de ...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Mathilde de Robien
L'attestation pour se rendre à la messe de la...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement