Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Vous voulez changer le monde ? Restez chez vous !

© Evgenij Yulkin | Stocksy United
© Evgenij Yulkin | Stocksy United
Partager

"Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrez chez vous et aimez votre famille !", disait Mère Teresa.

Beaucoup de maux se sont produits dernièrement. Rien qu’au mois de juillet, les actualités ont regorgé de violence et d’agitation. Même en ignorant les problèmes sociétaux actuels, ils nous atteignent. Tout du moins, la peur de ce qui pourrait arriver à tout moment nous inquiète. Je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi il y a tant de folie dans le monde. Y ai-je participé ? Comment puis-je aider ? Et la question à un million d’euros : comment puis-je participer à l’avènement d’un monde meilleur ?

Changer le monde localement

Je me réjouis de ces politiciens qui consacrent leur carrière à une meilleure société, et même de ces contestataires qui se rassemblent pour faire entendre leur voix de manière responsable. Même si je ne suis pas d’accord avec tout et tous, je respecte ceux qui donnent ainsi de leur temps et de leur énergie à changer le monde publiquement. Parfois, je suis disposée à me faire entendre, mais généralement je préfère rester chez moi, avec ma famille. Je connais mes convictions, mais souvent, je ne me fais pas entendre parce que je déteste la confrontation. Peut-être êtes-vous comme moi. Peut-on, malgré tout, changer le monde ?

Oui.

Mère Teresa a souvent été interrogée pour savoir comment imiter son action. Elle rétorquait : « Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrez chez vous et aimez votre famille ! ». C’est une réponse surprenante, qui me remplit d’espoir. Nous pouvons participer à la création d’un monde meilleur en donnant davantage d’amour dans notre vie quotidienne.

C’est peut-être même un meilleur moyen que les actions publiques. Parce que changer individuellement est bien plus efficace que de dire aux autres qu’ils doivent le faire.

Chacun doit y mettre du sien

Si je veux que le monde soit moins violent, je peux faire ma part en étant en paix avec moi-même, et en enseignant à mes enfants d’être également des êtres de paix : ils jouent entre eux, aident à chercher les animaux perdus de mon quartier, cuisinent des cookies pour les voisins à Noël, etc.

Le monde peut paraître démoralisant, mais nous cherchons à créer des liens personnels et à faire de notre maison un vrai foyer. Ce sentiment d’appartenance, nous le répandons le plus possible, pour que le monde dans lequel nous vivons devienne un endroit meilleur.

Sur la longue durée, être fidèle à ces petites actions fait une grande différence. Dans notre vie quotidienne, nous pouvons changer le monde à chaque carrefour. Vous êtes père ou mère au foyer ? Vous changez le monde. Vous essayez de faire du bon travail ? Vous changez le monde. Vous priez pour tous les êtres humains, quels qu’ils soient ? Vous changez le monde. Et ce sont de très bonnes nouvelles.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]