Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Saint Ambroise de Milan
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Épisode 4 : du chemin de croix à la clôture des JMJ

2016-07-30-19-03-19-copie1.jpg

Eléonore de Vulpillières - publié le 02/08/16

Vivez le quotidien de nos reporters aux JMJ de Cracovie.

À Blonia, le pape a donné rendez-vous aux jeunes pour un chemin de croix recueilli et priant, une occasion particulièrement adaptée à la miséricorde, thématique centrale des JMJ. Sans elle, a estimé le saint père, « nous ne pouvons rien faire ». Appelant à l’accueil du marginalisé, du malade et du pécheur, où se joue « la crédibilité du chrétien », il a invité les jeunes au service et au don de soi.

« Où est Dieu, lorsque des personnes innocentes meurent à cause de la violence, du terrorisme, des guerres ? Où est Dieu, lorsque des maladies impitoyables rompent des liens de vie ? » Le pape François a conclu en posant des questions auxquelles « il n’existe pas de réponse humaine », mais qui ne trouvent leur réponse que dans le Christ qui souffre avec l’humanité.

« Le chemin de la croix, ce n’est pas une habitude sado-masochiste, mais la seule qui vienne à bout du péché, du mal et de la mort, et plonge dans la lumière radieuse du Christ, la voie de l’espérance et de l’avenir », a déclaré François, exhortant les jeunes à devenir « des semeurs d’espérance ».

Que personne ne reste « sur la touche »

La journée du lendemain marquera le point culminant de ces JMJ : dès le matin s’amoncellent sur des routes étroites et peu aménagées – des ambulances circulent au milieu des pèlerins – des milliers de jeunes en direction du Campus Misericordiae, ce « champ de la miséricorde » situé près de Wieliczka, sur lequel se dérouleront la veillée de prière du samedi soir et la messe d’envoi, dimanche matin, et entre lesquelles tous les jeunes dorment sur place à la belle étoile. En attendant le pape, tous s’installent dans les différents carrés prévus, jouant aux cartes ou lisant sous un soleil persistant – quoique moins cuisant que celui des JMJ de Madrid en 2011.

Une fois arrivé, le pape reprend des éléments de discours de la veille, quand il exprimait sa tristesse de voir des jeunes déjà vivre « en retraités ». Cette fois-ci, la métaphore sportive est au rendez-vous : les jeunes sont priés de quitter leur canapé pour enfiler de bonnes chaussures, « des chaussures à crampons », afin que personne ne reste « sur la touche ». La veillée à la bougie, silencieuse et recueillie, comportant une exposition du Saint-Sacrement, précède un concert de louange donné par des groupes venus du monde entier.

Un chrétien seul est un chrétien mort

Après la messe d’envoi dimanche matin, il est l’heure de rentrer à Paris, en car, comme à l’aller. La question qui demeure dans les esprits de tous les jeunes a été posée par le Saint-Père, et ravivée par les prêtres qui encadrent notre groupe : « comment voulez-vous revenir chez vous de ces JMJ ? ». S’agira-t-il de reprendre la routine quotidienne, sans rien changer de ses petites habitudes ou au contraire de faire mûrir les fruits de deux semaines de pèlerinage ? Nous sommes tous invités à nous ancrer dans des communautés, paroisse, groupe de prière ou d’évangélisation, services aux sans-abri etc.

Un chrétien seul est un chrétien mort, nous rappelle-t-on. « Allez, de toutes les nations faites des disciples ! » est-il écrit dans l’Évangile selon saint Matthieu. Un message d’espérance et de joie qui en 2016, n’a rien perdu de son actualité !

Tags:
envoyé spécialJMJ
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement