Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le cadeau du pape à la Madone noire de Czestochowa

© Mazur / catholicnews.org.uk
© Mazur / catholicnews.org.uk
Partager

Le pape François perpétue une tradition millénaire en faisant don d’une rose d’or à la Vierge noire.

Jeudi dernier, le pape s’est recueilli devant la Madone noire du sanctuaire marial de Jasna Gora à Czestochowa et a déposé une rose d’or devant l’icône miraculeuse. Retour sur l’histoire de la pratique millénaire du don papal de la rose d’or.

Une tradition vieille de dix siècles

Depuis le XIe siècle, les papes font appel à des maîtres orfèvres pour forger en or pur des roses, devenues par la suite des bouquets de rose ou même des rosiers. Consacrée par le pape le dimanche de Laetare – soit le quatrième dimanche de Carême , la rose d’or fait l’objet d’une procession de la basilique Saint-Croix-de-Jérusalem au palais du Latran. Elle est ensuite offerte à une église, un souverain ou une communauté méritante. Cet ornement qui figure parmi les plus sacrés de la papauté médiévale est mentionné pour la première fois dans une bulle de Léon IX en 1049. Le don le plus ancien date quant à lui de 1096 selon la chronique de saint Martin de Tours. Il s’agit d’une rose d’or offerte par Urbain II au comte Foulque IV d’Anjou. Cette tradition remplace alors celle du don des clefs de saint Pierre initié au VIIIe siècle.

Minucchio da Siena, Rose d’or, 1330, H. 60 cm, musée de Cluny © Musée de Cluny
Minucchio da Siena, Rose d’or, 1330, H. 60 cm, musée de Cluny © Musée de Cluny
Minucchio da Siena, Rose d’or, 1330, H. 60 cm, musée de Cluny © Musée de Cluny

À Paris, le musée de Cluny expose la plus vieille rose conservée de nos jours (la plupart ont été fondues). Réalisée par l’orfèvre siennois Minucchio en 1330, elle a été envoyée au comte de Neuchâtel par le pape Jean XXII. Le style des roses varie au cours des siècles, certaines sont serties de pierres, d’autres montées sur piédestal. La rose d’or offerte en 1668 par le pape Clément IX à la reine de France, Marie-Thérèse d’Autriche, ne pesait pas moins de quatre kilos ! Si l’ornementation évolue, la symbolique demeure : les roses représentent la Passion du Christ et sa Résurrection.

Une rose pour la Vierge noire

Au cours du XXe siècle, les papes ont principalement dédié ces roses d’or à des sanctuaires mariaux. Comme Jean Paul II et Benoit XVI, le pape François en a déposé une devant l’icône de la Madone noire de Czestochowa. Depuis le XIVe siècle, l’icône est abritée dans un monastère sur la colline de Jasna Gora, près de Czestochowa en Pologne. Ce dernier a fait l’objet d’attaques au cours des siècles, notamment en 1430, quand des pillards hussites ont balafré la représentation mariale.

Véritable symbole d’unité pour la Pologne, l’icône miraculeuse dont la réalisation serait donnée à saint Luc, fait l’objet d’une importante vénération de la part des fidèles. Les Polonais lui attribuent plusieurs victoires militaires comme celle du roi Jean III Sobieski contre le siège turc de Vienne en 1683 ou celle des Polonais contre l’avancée soviétique en 1920. Les ex-voto présents sur les murs de la chapelle témoignent quant à eux de nombreuses guérisons miraculeuses. Des millions de pèlerins viennent se recueillir chaque année, tel Jean Paul II, venu déposer sa ceinture blanche ensanglantée par l’attentat de la place Saint-Pierre en 1981.

 

 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.