Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Découvrez ces religieuses qui vivent dans un parc d’attractions

© Antoine Mekary / ALETEIA
Partager

À Ostie, tout près de Rome, trois petites sœurs de Jésus vivent dans une caravane au milieu des manèges. Le Pape leur a même rendu visite !

Parcolido - Suor Amelia
© Antoine Mekary / ALETEIA
Parc d'attractions à Ostie (Italie)

Leurs voiles virevoltent au milieu des manèges. À leur stand, on peut jouer à l’arche de Noé, pêcher des fleurs et des poissons de mer. Et jamais on n’en repart les mains vides, sans un sourire. Tout le monde le sait bien à la station balnéaire d’Ostie, près de Rome. « Ici la porte est ouverte, d’ailleurs c’est simple, il n’y en a pas. Juste un rideau de fer à soulever. Les passants peuvent s’y arrêter, jouer, bavarder, se confier ou tout simplement demander : “Priez pour moi” », affirme Sœur Amelia, 75 ans, la plupart passés dans ce parc d’attractions.

Amelia est une petite sœur de Jésus, de la congrégation religieuse fondée par le bienheureux Charles de Foucauld. Elle vit avec deux autres religieuses dans une caravane mise à  leur disposition par les forains. L’année dernière, elles ont reçu la visite du pape François. Une vraie surprise ! Le Saint-Père est entré par un petit portail et a parcouru toute l’allée jusqu’à l’endroit où sont parquées les caravanes. Il est entré chez elles, s’attardant un petit moment dans la petite chapelle que celles-ci ont aménagée à l’intérieur. Aujourd’hui, l’allée est à son effigie, en souvenir de sa visite. « Les gens ici ont été très touchés », car c’était la première fois qu’un Pape entrait dans une caravane ; il « est entré dans leur caravane, dans leur monde ! », souligne la religieuse.

Charles de Foucauld,  » le nomade »

Charles de foucauld - fr
© DR
Charles de Foucauld

Le parc d’attractions se trouve juste à côté d’une église, mais  on est en périphérie. Le matin, repos. Le soir et les jours de fête, quand tout le monde sort s’amuser et se retrouver, ici on travaille. Et il devient difficile de trouver des espaces pour socialiser et nouer des relations stables, avec les paroisses aussi. « Ils ont besoin d’une pastorale qui aille avec la vie qu’ils mènent », estiment les petites sœurs de Jésus. Dans ce parc, celles-ci sont comme un pont, comme les bras de cette « Église en sortie » qui se veut proche de ses enfants et n’hésite pas à les rejoindre là où ils vivent. Quel meilleur endroit que celui-ci pour les disciples d’un homme comme le bienheureux Charles de Foucauld qui a passé sa vie à accompagner les nomades ? Cette racine, les petites sœurs l’ont récupérée et élargie, en devenant « des nomades avec les nomades », ouvrières parmi les ouvrières, artisanes parmi les artisanes, femmes de cirques et de manèges.

Parcolido - Suor Amelia

Mais loin d’elles « le désir d’y être pour convertir », précise aussitôt Sœur Amélia. Elles y sont pour « être au milieu de leurs frères et témoigner de l’Amour de Dieu ». Amelia vit au milieu des manèges depuis les années 1970, au début à Rome, puis à Ostie ces dernières années. « Contrairement à Rome, ici nous vivons avec eux, partageons leur quotidien, et ne venons pas seulement y travailler. Nous partageons nos vies. C’est un échange continu. »

Pages: 1 2

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.