Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 15 avril |
Sainte Anastasie
home iconBest of Aleteia
line break icon

Une femme a accouché d’une petite fille… au cours de la Messe célébrée par le Pape !

Marta Brzezińska-Waleszczyk - Publié le 30/07/16

Quand le pape parle de la naissance du Fils de Dieu dans son homélie, les contractions de Beata s'amplifient... Ce n'était pas prévu.

Sylwia Blady n’allait pas rencontrer le pape à Częstochowa. Toutefois, elle a finalement décidé de visiter le sanctuaire de Jasna Góra pour son amie Beata, qui voulait aller à la Sainte Messe célébrée par le pape. Beata est enceinte de neuf mois, mais il lui reste encore du temps avant la date prévue de l’accouchement.

Les deux amies se rejoignent à Częstochowa. Elles prennent un tramway jusqu’à l’avenue de la Bienheureuse-Vierge-Marie, où une immense foule s’est rassemblée depuis l’aube. Les croyants attendent avec impatience l’invité d’honneur, qui ne devrait plus tarder, escorté par les autorités gouvernementales et par des voitures de police. En raison de la grossesse avancée de Beata, les amies n’essayent pas de se frayer un chemin dans la foule ; elles trouvent un endroit plus tranquille, loin des pèlerins enjoués.

Un Enfant nous est né !

Une contraction. Puis une autre. Sylwia s’inquiète, mais Beata la rassure : « C’est sûrement une fausse alarme. Pas de quoi s’inquiéter. Il reste encore du temps avant l’accouchement ». Sylwia lui fait confiance. Et même si son travail a commencé, il y a généralement un gros laps de temps entre la première contraction et l’accouchement.

La Sainte Messe continue. La première et la deuxième lecture s’accompagnent d’une autre contraction. Enfin, c’est le temps de l’Évangile, et de l’homélie tant attendue du Saint Père. Le pape, se référant aux paroles de saint Paul, parle de l’avènement de Dieu, qui a envoyé sur terre son Fils né d’une femme.

Sylwia commente en riant que même le pape François parle d’accouchement ; mais Beata ne rit plus. Elle grimace de douleur. Malgré une autre contraction, elle assure à son amie que ce n’est rien de sérieux.

À ce moment-là, Sylwia n’écoute plus l’homélie du pape. Son esprit tourne à toute vitesse. Elle se rappelle les paroles du Saint Père en début de messe : « Dieu nous apparaît en enfant né d’une femme ». Elle frissonne. C’est ce qui est en train de se produire, sous ses yeux ! Dieu nous apparaît ! Maintenant ! En ce bébé qui veut naître !

Bénédiction du pape

Tout à coup, les deux amies réalisent enfin ce qui se passe. Heureusement, une ambulance attend non loin de là. En voyant cette femme enceinte, son visage tordu de douleur, l’équipe médicale comprend la situation ; après avoir examiné Beata, ils décident d’aller à l’hôpital le plus proche.

J’ai demandé à Sylwia ce qu’elle avait alors ressenti : « En temps normal j’aurais paniqué ; mais à ce moment-là je ressentais tant d’émotions merveilleuses que je n’en ai même pas eu le temps. Mes yeux allaient de Beata à l’image de la Madonne de Jasna Góra, et inversement, et j’ai pensé qu’elles se ressemblaient beaucoup ».

Dans une interview avec Aleteia, Sylwia se rappelle : « Une fois dans l’ambulance, nous avons toutes deux ri avec les aides soignants. Je ne me rappelle pas une seule phrase sérieuse, ni l’ombre d’une inquiétude. Beata voulait retarder l’ambulance pour pouvoir recevoir la Sainte Eucharistie, mais le docteur a suggéré que je la reçoive en sa faveur ».

Sylwia reste près du sanctuaire. Comme le lui a demandé Beata, elle reçoit la Sainte Eucharistie en faveur de son bébé. Elle ne peut pas l’expliquer, mais le pape, de façon miraculeuse, apprend la nouvelle de cet accouchement (peut-être le prévient-on des pèlerins hospitalisés durant la Messe). Il demande à son attaché de presse de dire à Beata qu’il lui donne sa bénédiction ainsi qu’à son bébé.

Klara Franciszka !

Le bébé naît à 14h31 dans un hôpital de Częstochowa. Juste avant l’heure de la Divine Miséricorde, axe de l’enseignement du pape François. Ses parents l’appellent Klara, prénom qu’ils avaient choisi depuis longtemps. Aujourd’hui cependant, il lui donnent un deuxième prénom : Franciszka. Sylwia confie : « Nous avons plaisanté en observant que le Saint Père devrait être son parrain ».

Pour finir, je demande à Sylwia ce qu’elle ressent aujourd’hui. Est-ce pour elle un miracle ? Une grâce ? Un signe ? Elle rit : « C’est pour moi une incroyable vague de grâce. Le 28 juillet 2016 restera pour moi un grand jour. Je raconterai cette histoire à mes petits-enfants ».

Elle ajoute : « Je suis persuadée que cette journée est un immense don de Dieu. Il a vu que je broyais du noir depuis un certain temps. Toutefois, je ne m’attendais pas à un tel don de Dieu. Cela m’a transformée. Avant de quitter Częstochowa, je suis retournée dans l’avenue menant au sanctuaire. J’ai levé les yeux pour l’admirer et, pleine de gratitude, j’ai loué le Seigneur à voix haute : “Gloire à toi, Père très Saint, au Fils et au Saint-Esprit”. Je n’ai cessé de sourire sur le chemin du retour, mon cœur empli d’une joie nouvelle. »

Tags:
bébéJMJ
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
2
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
3
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
6
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement