Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le pape François aux JMJ : « Faites du boucan toute la nuit »

Partager

Lors d'un premier contact avec les jeunes pèlerins, le Pape a rendu hommage à un jeune Polonais.

Reprise de flambeaux : le soir même de son arrivée mercredi 27 juillet, le pape François est allé s’adresser aux jeunes réunis sous sa fenêtre à la manière de Jean Paul II. Chaque fois qu’il se rendait en Pologne, le Pape initiateur des JMJ avait en effet pour habitude de s’entretenir longuement depuis la fenêtre du palais épiscopal de Cracovie avec les fidèles réunis quelques mètres plus bas.

« Vous pensez : ce Pape nous a ruiné la soirée ! »

Plutôt que d’entamer un dialogue à la manière de son prédécesseur le pape François a lu une histoire particulièrement émouvante, celle d’un Polonais baptisé Maciej Szymon Ciesla. Le saint-père a ainsi raconté la vie de ce jeune artiste de 27 ans, créateur des affiches de saint Jean Paul II et de sainte Faustine aux couleurs de Cracovie et de ces JMJ, jaune, bleu et rouge. Malheureusement, le jeune homme, gravement atteint d’un cancer et « qui avait une place réservée dans le tram que le Pape doit prendre » n’a pas pu voir le résultat de son travail puisqu’il est mort le 2 Juillet dernier. « Les médecins n’ont rien pu faire », a raconté le Saint-Père qui a finalement demandé une minute de silence à son assemblée de jeunes pèlerins. « Vous pensez : ce Pape nous a ruiné la soirée. Mais c’est la vérité. Nous devons nous habituer aux bonnes choses comme aux mauvaises, c’est la vie », a-t-il lancé à la foule immense. « Porté au ciel » par sa foi profonde, le Souverain Pontife a promis que « nous le rencontrerons un jour. Ah, c’est toi ? Cela fait plaisir de te retrouver ». « Il faut trouver la bonne voie », « n’ayez pas peur », « soyez heureux et joyeux » a en outre demandé le pape François aux jeunes en les encourageant désormais à faire « leur devoir » : « du boucan toute la nuit » !

Le lendemain matin, le pape François a marqué le 1050e anniversaire du baptême de la Pologne lors d’une messe célébrée au sanctuaire marial de Czestochowa, le 28 juillet 2016, devant des dizaines de milliers de fidèles. Dans son homélie, le pape François a soutenu que Dieu s’était fait « petit, proche et concret », invitant les fidèles à leur tour à « œuvrer dans la petitesse et accompagner de près, d’un cœur simple et ouvert ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]