Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 04 décembre |
Sainte Barbe
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

La balade de l’Histoire. 5e étape : la Bourgogne

web-clos-de-vaugeot-castle-france-c2a9jcstudio-shutterstock-com1.jpg

Jean-Baptiste Noé - publié le 27/07/16

Aleteia vous emmène à la découverte des lieux insolites qui ont fait l'Histoire de France.

Si le vin ne fait pas toute la Bourgogne, il en est tout de même l’identité principale. Dans l’imaginaire collectif, la Côte d’Or a supplanté le reste du patrimoine culturel et historique de cette région et, en Côte d’Or, le Clos Vougeot. On peut dire de lui ce que les Grecs disaient de Delphes : il est en quelque sorte l’ombilic du monde pour le vin et les traditions bachiques. Le Clos Vougeot renvoie à toutes les facettes de l’histoire bourguignonne, à ses abbayes, à ses innovations techniques, à ses traditions culinaires et à son esprit de fête ; à son image de terroir immuable et à sa large ouverture sur le monde. Le Clos Vougeot est au carrefour de toutes les richesses bourguignonnes.

L’art des moines et du vin

Né en 1098 d’une rupture avec Cluny, fondée en 909, l’abbaye de Cîteaux est à l’origine de la rénovation de l’ordre bénédictin et au rayonnement des cisterciens. C’est chez elle que se rend le jeune Bernard, qui y prend l’habit, et que l’on envoie ensuite fonder d’autres abbayes, dont Clairvaux. Cîteaux tire son nom des roseaux qui poussent dans les marécages, les cistels, qui témoignent d’un lieu rude et peu propice à l’occupation humaine. La plaine marécageuse est mise en valeur par les moines : asséchée, drainée, amendée, elle finit par trouver une certaine fertilité. Dans la plaine sont plantées les céréales et, sur les coteaux, la vigne. Ainsi se forme un paysage eucharistique qui produit de quoi célébrer la sainte messe.

Les moines sont les passeurs de l’Antiquité. Dans les bibliothèques de leurs abbayes sont conservés et copiés les livres des auteurs latins. Pas seulement les livres de philosophie et d’histoire, mais aussi ceux de botanique et d’agriculture. Ces techniques reçues des anciens, ils les appliquent et les améliorent sur les terres de leur vaste domaine. En viticulture, les moines recherchent les meilleurs terroirs, ils sélectionnent les cépages, ils limitent le complantage. En Bourgogne, ils ont l’idée de retirer les pierres du sol pour en faire des murets. Cela permet de protéger les plants de la divagation des bêtes domestiques, de poser clairement les limites de la propriété et de capter la chaleur du jour qui est ensuite émise la nuit, ce qui est très utile pour limiter le gel des matins de printemps.

Un château pour Vougeot

Le clos de Vougeot est dominé par son célèbre château, dont le bâtiment actuel fut édifié au XVIe siècle. Il renferme les pressoirs, les cuves et les chais du domaine viticole. On y trouve notamment de grands pressoirs à vis en bois de chêne et un cellier d’une capacité de deux mille pièces de vin. Ce domaine était propriété des moines de Cîteaux qui cultivaient les cinquante hectares de vignes, avant qu’il ne soit confisqué en 1790, au moment de la Révolution, et vendu comme bien national. Le domaine viticole passa de mains en mains, chaque fois divisé entre plusieurs propriétaires ; il en compte aujourd’hui quatre-vingt.

Les chevaliers du Tastevin

Cette confrérie bachique est fondée en 1934 et a son siège au château du Clos Vougeot. Elle a comme finalité de défendre les vins de Bourgogne, par la promotion active de ses crus et par la sélection des meilleures bouteilles. Elle organise pour ses membres deux célèbres banquets annuels où se mêlent la gastronomie et les chants de Bourgogne. L’abbé Édouard Krau (1876-1954), qui fut longtemps curé de Vosne-Romanée, fut également le grand aumônier de cette confrérie. Il prononça notamment deux sermons restés célèbres sur les rapports entre le vin et l’Évangile, rappelant la place essentielle de cette boisson dans le texte divin.

La Saint-Vincent tournante

Ce qui renvoie à une autre tradition bachique et catholique de la Bourgogne, la fête de la Saint-Vincent tournante. Celle-ci se tient le dernier week-end de janvier. Si elle fut une fête traditionnelle à l’époque médiévale et moderne, elle a été relancée par la Confrérie du Tastevin en 1938. Après la messe, les confréries viticoles de Bourgogne défilent en procession dans les rues du village hôte, portant les statues de leur saint et en tête celle de saint Vincent. Des dégustations sont organisées dans différents endroits du village et le week-end s’achève par un grand banquet organisé au Clos Vougeot. Saint Vincent retrouve alors les moines de Cîteaux et, dans cette fête traditionnelle des terroirs de Bourgogne, viennent des personnes du monde entier. Le vin, comme l’Évangile, ancre ses racines dans une région précise pour mieux se répandre de par le monde.

Tags:
Histoiremoinesviolence
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement